Quelles sont les différences entre un four à chaleur brassée et à air pulsé ?

Le choix d’un four se fait généralement en fonction de son prix, de son design ou encore de sa technologie de nettoyage. Un autre critère est important, celui du type de chauffe. Ici s’oppose chaleur brassée et air pulsé, s’il arrive de les confondre, ils sont pourtant opposés et n’offrent pas la même qualité de cuisson. Ce guide vous accompagne pour faire le bon choix parmi les différents fours présents sur le marché.

Le four à chaleur brassée

 

Four à chaleur brassée
Four à chaleur brassée

La première gamme de fours à chaleur tournante sont les fours à air brassé. Ici, le principe est plutôt simple à comprendre. Pour rappel, le four à convection naturelle, qui est le plus basique proposé sur le marché, utilise 2 résistances :

  • Une, placée en voûte et qui chauffe par le dessus
  • L’autre placée en sole pour le dessous

En combinant ces résistances, le four crée un cocon de chaleur pour cuire les plats. Malgré cela, la chaleur n’était pas assez uniforme et homogène dans la cuve.

La chaleur brassée est venue révolutionner ce type de cuisson il y a déjà plusieurs années. Le principe de base est le même, à savoir, une sole et une voûte. Toutefois, un ventilateur est disposé en fond de cuve et vient brasser l’air au sein de la cavité afin de mieux répartir la chaleur.

Ce brassage réchauffe plus rapidement les parois. Le préchauffage est ainsi plus rapide et le gain de temps est considérable. Le four à chaleur brassée est un modèle de milieu de gamme. Il est indispensable pour réaliser des pâtisseries qui nécessitent une certaine précision dans la cuisson. 

Ces fours sont plus appropriés aux adeptes de la cuisine maison et sont également plus confortables à utiliser. Les technologies y sont plus nombreuses et plus modernes pour permettre une expérience utilisateur supérieure à celle du four traditionnel à convection.

Le four à chaleur brassé pourra aussi être utilisé comme four à convection grâce à une position dédiée qui désactive la ventilation.

Côté prix, ce type de four se situe aux alentours des 400 € pour un bon rapport qualité / prix. C’est donc un investissement plus important que pour la convection mais toutefois nécessaire pour permettre de réaliser des plats dignes d’un chef !

Le four à air pulsé

Four à air pulsé
Four à air pulsé

Le four à air pulsé vient rompre complètement avec les principes de fonctionnement des deux autres catégories de fours traditionnels. Plus modernes mais aussi plus performants, ces fours sont aussi plus onéreux avec des prix de départ à 500 €. Certains atteindront facilement les 1 000 € en fonction des technologies et des fonctions qu’ils disposent.

L’air pulsé est le dernier arrivé sur le marché. Parfois appelé four 4D par les fabricants, il assure une homogénéité exceptionnelle lors de la cuisson. Les plats sont cuits de chaque côté et à cœur également avec un souci de la précision. Là où la chaleur brassée utilisait la sole et la voûte combinées puis brassait le tout à l’aide d’un ventilateur, le four à air pulsé repose sur une résistance circulaire, disposée en fond de cuve. Associée à la turbine, le flux de chaleur est directement propulsé dans la cavité.

Le préchauffage est instantané. La résistance, souvent haut de gamme, chauffe sans délai. La turbine envoie ensuite le flux sur les plats. Il est possible de saisir une viande sans préchauffage. Le gain en temps est considérable mais aussi en argent. Vous ne perdez plus d’argent en attendant que le four chauffe sans pouvoir l’utiliser, ce qui représente une belle quantité de kWh gâchés.

Bourrés de technologies et d’électroniques, les fours à air pulsé sont destinés à ceux qui recherchent la perfection et qui aiment les produits high-tech. Il n’est pas rare de retrouver ce type de four connecté pour un pilotage à distance, une programmation minutieuse ou encore pour recevoir des conseils de l’appareil qui calcule le mode, la température et la durée de cuisson idéale en fonction du plat. Des cuissons par sonde sont aussi possibles pour une automatisation quasi complète de la cuisson.

Ce sont des fours vraiment perfectionnés qui apportent une véritable valeur ajoutée dans la cuisine. Ils sont adorés des passionnés de cuisine. 

Le nettoyage

Pour l’entretien de votre four, le type de chaleur n’implique pas une technologie de nettoyage en particulier. On retrouvera alors : 

  • Le nettoyage classique, à savoir une cuve émaillée qui demandera un nettoyage manuel avec pas mal d’huile de coude. Ce genre de cavité est peu répandue sur les fours à chaleur tournante et plutôt réservé sur les modèles à convection naturelle. 
  • Le nettoyage à catalyse consiste à placer des parois poreuses qui absorbent les graisses des projections afin de les brûler lors des cycles à haute température. Cette technologie est encore très courante sur le four à air brassé. 
  • Le nettoyage à pyrolyse est quant à lui le plus perfectionné car il propose un nettoyage quasi automatique grâce à une méthode à haute température qui désagrège les saletés et les réduit en cendre. Cette technologie est présente sur les appareils les plus hauts de gamme comme le four à air pulsé qui pourra aussi combiner un nettoyage vapeur selon les modèles. 

Point commun : une bonne cuisson grâce à un four ventilé

Le point commun de la chaleur brassée et de l’air pulsé est d’appartenir à la même famille de fours, les fours ventilés. Autrement appelés fours à chaleur tournante. Différents sur le principe mais identiques sur la forme, ces deux types de fours permettent de répartir la chaleur uniformément dans la cavité du four afin de permettre une meilleure qualité de cuisson.

Le four ventilé utilise une turbine qui permet de faire circuler le flux de chaleur. Les avantages de ce type de four sont nombreux. On retrouve notamment : 

  • Une cuisson uniforme. La surprise du gâteau brûlé en dessous et pas cuit à cœur est terminée ! Place à des cuissons optimales, dignes des professionnels.
  • Un préchauffage rapide et une cuisson accélérée, parfait pour les utilisateurs pressés mais aussi pour faire des économies en réduisant la consommation électrique de l’appareil. La chaleur tournante divise par 2 le temps de préchauffage par rapport à un four traditionnel. On retrouvera même, sur les modèles les plus perfectionnés, une chauffe instantanée.
  • Il est possible de cuire plusieurs plats en simultané, sur différents niveaux. La chaleur tournante évite le mélange des odeurs. Il est donc possible de cuire un plat et un dessert en même temps, à condition que les recettes nécessitent la même température de cuisson !

Le four à chaleur tournante est donc performant en tous points. Il présente toutefois deux inconvénients majeurs : 

  • Son prix d’achat, nettement supérieur à un four traditionnel, à savoir un four qui repose sur la convection naturelle. 
  • Son niveau sonore. Les turbines font naturellement du bruit. Ce dernier reste plus que raisonnable et les fours sont aujourd’hui très discrets.

Quel est le four idéal et pour qui ? 

Le choix d’un four peut se faire selon votre profil : 

  • Pour les cuisiniers du dimanche, le four à convection naturelle est adapté. Il permet d’investir un minimum d’argent grâce à un prix raisonnable. Les fonctionnalités seront alors plus basiques mais suffisantes pour des cuissons traditionnelles comme une volaille par exemple. 
  • Pour ceux qui cuisinent plus régulièrement, mais qui ne désirent pas dépenser trop d’argent dans l’achat de l’appareil, le four à chaleur brassé est parfait. Il assure une bonne qualité de cuisson avec le meilleur rapport qualité / prix. 
  • Enfin, les amateurs de précision et de high-tech pourront se tourner vers le four à chaleur pulsé qui répondra aux critères des plus exigeants. Il faudra toutefois être prêt à mettre la main au porte-monnaie.  

 

Votre futur four doit vous convenir en termes de puissance et de fonctionnalités. Ne sous estimez pas votre utilisation au risque d’être déçu. Mieux vaut investir un peu plus d’argent dans un appareil qui vous apportera une entière satisfaction. 

Nos autres guides sur les fours