Comment choisir un sèche-linge ?

Il existe une multitude de sèche-linge. Format, ouverture, type de séchage, le choix est vaste et s’y repérer peut être compliqué. Pour vous simplifier la tâche et vous éclairer, voici un guide complet pour savoir comment choisir son sèche-linge.

Les différents types de sèche-linge

On peut distinguer plusieurs types de sèche-linge dont le principe de fonctionnement diffère avec des méthodes de séchage qui s’opposent. Si certains offrent des capacités intéressantes, d’autres modèles sont de plus en plus délaissés à cause d’un principe désuet. 

Le sèche-linge à évacuation

Le sèche-linge à évacuation fait partie des premiers modèles de sèche-linge. Si son fonctionnement est plutôt performant avec un bon confort d’utilisation, il est de plus en plus mis de côté pour son installation particulière

Le sèche-linge à évacuation fonctionne à l’aide d’une résistance électrique qui produit de la chaleur. Cette énergie calorifique est envoyée dans le tambour où le linge humide sèche naturellement en contact de la chaleur. 

Sous le tambour, une turbine vient aspirer l’air chaud et humide et l’évacue. Cette étape renferme toute la spécificité de l’appareil. Son installation demande la pose d’une gaine qui relie l’appareil à l’extérieur afin d’évacuer correctement l’humidité. Il est donc indispensable de créer une ouverture dans le mur avec une grille d’aération. 

Il est possible de trouver des bacs à relier à la gaine. C’est la solution idéale en l’absence de bouche d’aération et lorsqu’il n’est pas possible d’en créer une. Il faudra alors veiller à bien le vider après chaque utilisation. 

Si votre budget le permet, orientez-vous vers un autre modèle de sèche-linge que celui à évacuation. C’est une pose plutôt intrusive qui fait de cet appareil un modèle dépassé malgré son prix plutôt accessible

De plus, on distingue d’autres inconvénients à l’utilisation de ce sèche-linge :

  • La résistance électrique est consommatrice en énergie
  • Le flux de chaleur est généralement agressif pour la fibre du linge
  • Peu de technologies sont disponibles dans ces machines pour le soin du linge
  • La turbine a tendance à être bruyante

Le sèche-linge à condensation

Le sèche-linge à condensation est un modèle qui peut être posé où bon vous semble. Il n’a pas besoin d’être disposé à proximité d’une bouche d’évacuation grâce à un système de fonctionnement simple qui récupère l’eau extraite du linge. Une simple prise de courant est nécessaire. Ce circuit fermé est donc pratique pour une installation simple et rapide. Avec son rapport qualité / prix intéressant, le modèle à condensation est encore aujourd’hui le sèche-linge le plus vendu. Il est important de noter que le bac de récupération d’eau peut être placé en haut ou en bas de l’appareil selon les fabricants.

Le principe de fonctionnement de ce sèche-linge est un peu plus complexe, mais reprend les caractéristiques de base du modèle à évacuation :

  • Une ou plusieurs résistances produisent la chaleur nécessaire pour sécher le linge
  • Le flux est envoyé dans le tambour
  • Une turbine aspire l’air chaud et humide ainsi que l’air ambiant de la pièce où le niveau d’humidité est augmenté par l’utilisation de l’appareil
  • L’air est envoyé sur un condenseur qui le refroidit 
  • L’humidité reprend sa forme liquide
  • L’eau est, enfin, récupérée dans un bac

Il n’est pourtant pas dépourvu d’inconvénients :

  • La consommation électrique de la résistance
  • Le flux d’air chaud qui peut être agressif
  • L’humidité produite dans la pièce
  • L’entretien de l’appareil :
    • Le bac de récupération d’eau doit être vidé après chaque utilisation
    • Le condenseur doit être entretenu régulièrement pour conserver les qualités du sèche-linge
    • Le filtre doit être nettoyé après chaque cycle
  •  

Le sèche-linge avec pompe à chaleur

Plutôt récent sur le marché, mais aussi le plus moderne et haut de gamme, le sèche-linge avec pompe à chaleur a vraiment de quoi séduire. Le principe de fonctionnement de cette machine révolutionne les sèche-linge, mais propose aussi une certaine complexité.

Concernant la pose du sèche-linge, c’est un modèle en circuit fermé qui prend place où vous le souhaitez. L’humidité est récupérée à l’état liquide. Le fonctionnement est aussi à condensation.

Ces appareils, en plus d’être généralement équipés de technologies modernes, sont les moins gourmands en énergie. Le fonctionnement repose en effet sur une pompe à chaleur directement intégrée dans la machine. La chaleur est produite seule, à partir de l’air ambiant de la pièce où l’appareil est situé.  Le sèche-linge avec pompe à chaleur est réellement un modèle haut de gamme et le plus performant à la fois sur la qualité de séchage, mais aussi sur l’énergie consommée. 

Le principe est le suivant :

  • Une entrée d’air ambiant alimente la pompe à chaleur
  • Un compresseur et un condenseur permettent de tirer profit des calories de l’air pour créer un flux d’air chaud sans l’aide de résistance
  • La chaleur est envoyée dans le tambour
  • L’air chaud et humide est extrait, en direction du condenseur qui transforme la vapeur en eau liquide
  • L’air refroidi et sec est à nouveau envoyé dans le compresseur
  • L’eau est, quant à elle, récupérée dans un bac

Le sèche-linge avec pompe à chaleur présente un bon nombre d’avantages :

  • L’air chaud est produit écologiquement, il n’y a pas de résistance électrique
  • L’utilisation est donc peu coûteuse
  • L’air utilisé est optimisé par la machine
  • L’appareil est dit à basse température, la chaleur est donc maîtrisée avec un soin particulier pour la fibre textile
  • On retrouve des technologies intéressantes sur ces sèche-linge comme les derniers moteurs silencieux par exemple
  • L’appareil ne dégage pas d’humidité dans la pièce

On peut tout de même donner quelques inconvénients :

  • Le prix de l’appareil, le plus élevé
  • Le vidage du bac de récupération après chaque cycle
  • L’entretien du condenseur (s’il n’est pas autonettoyant)

Le lave-linge séchant

Le lave-linge séchant est un appareil 2 en 1 qui est idéal par manque de place. Les fonctionnements des deux appareils sont réunis dans une seule et même machine. Si le lave-linge séchant est intéressant sur le papier, il reste moins performant qu’un sèche-linge à condensation seul. 

Tout d’abord, la capacité de séchage n’est pas la même que celle du lavage. Une machine capable de laver 9 kg de linge pourra n’en sécher que 7. Certaines tournées de linge doivent donc être adaptées pour enchaîner les 2 cycles en simultané. Il peut être nécessaire de transférer le linge en fin de lavage et avant le début du séchage. 

Il ne s’agit pas de la machine la plus confortable à utiliser par rapport à ses apparences. De plus, elle est relativement énergivore et très gourmande en eau. En outre, en cas de panne, les deux fonctionnalités deviennent inutilisables. L’achat d’une machine lavante et séchante se fait généralement par manque de place. Découvrez les produits que nous préférons :

Hotpoint AQD1171D Indesit XWDE751680XKFR Bosch WVG30462FF EcoSilence
Hotpoint AQD1171D Indesit XWDE751680XKFR Bosch WVG30462FF EcoSilence
- - -
Le meilleur rapport qualité-prix Idéal pour petit budget Le plus éco-responsable, et une super marque

Le type de chargement

Comme c’est le cas pour les lave-linge, on peut retrouver deux modes de chargement pour les sèche-linge :

  • Le modèle avec chargement par le dessus ou sèche-linge “top”, moins courant de nos jours, reste un modèle agréable à utiliser. Idéal pour les espaces restreints, il est généralement étroit avec 45 cm de large en général. Sa capacité se voit naturellement limitée. Côté ergonomie, pas besoin de se baisser, le chargement se fait facilement. Pour le déchargement en revanche, le fond du tambour n’est pas le plus accessible pour les personnes de petite taille. 
  • Le sèche-linge frontal est le modèle le plus répandu aujourd’hui. Le chargement se fait par le hublot, disposé en façade de l’appareil. Si sa largeur est plus importante avec une taille standard de 60 cm, il reste plus intéressant pour sa contenance avec des modèles qui peuvent couramment proposer 10 kg de capacité. Certains modèles dépassent même ces 10 kg.

Si ce modèle est moins ergonomique, il est toutefois plus moderne et dispose d’une surface sur le dessus exploitable pour poser la bannette de linge par exemple. 

Notre conseil : optez pour le sèche-linge frontal, c’est une valeur sûre !

En termes de praticité et d’optimisation des espaces, il est possible de placer un sèche-linge frontal par-dessus un lave-linge pour un gain de place rapide et une réelle facilitation des transferts de la machine à laver le linge vers le sèche-linge.

La contenance 

La contenance d’un sèche-linge revient à la capacité d’accueil de son tambour. 

Choisir un sèche-linge doit impérativement se faire en fonction de cette donnée et donc, de la composition de votre foyer. 

Un sèche-linge qui dispose d’une capacité de remplissage adaptée à votre famille sera confortable à utiliser avec une optimisation des cycles. 

Contenance de remplissage

Nombre de personne(s)

3 à 4 kg

1

5 à 6 kg

2 à 3 

6 à 9 kg

3 à 5

Au-delà de 10 kg

6 personnes et +

Les grandes familles ont tout intérêt à choisir un sèche-linge frontal qui dispose de bien plus de capacités que le top. Ce dernier pourra en effet sécher 6 kg de linge au maximum contre 10 à 12 kg pour certains frontaux. 

Le type de moteur

Choisir un sèche-linge en fonction de son moteur revient en quelque sorte à le choisir en fonction de son niveau sonore. 

On retrouve 2 types de moteurs qui équipent les sèche-linge :

  • Le moteur traditionnel qui entraîne le tambour avec une courroie. Ce moteur est le plus basique et donc le moins cher à l’achat. Si ses performances sont bonnes, la courroie, avec le temps, peut se détendre et provoquer des pannes. De plus, l’action mécanique de la courroie produit plus de bruit et donc un confort d’utilisation moindre. 
  • Le moteur à induction est le plus perfectionné. Il repose sur l’utilisation d’aimant. Le champ magnétique permet de faire tourner le tambour. Ce dernier dispose donc d’une sensation de flottaison. Aucun frottement n’est observé, ce qui diminue considérablement le niveau sonore global de l’appareil. De plus, c’est un moteur moins consommateur en électricité et qui prend plus soin du linge avec un mouvement du tambour optimisé et bien pensé. 

La programmation

La programmation du sèche-linge est indispensable pour choisir le bon programme. Selon les machines, on retrouve 3 méthodes pour la programmation :

  • La programmation mécanique avec la présence de boutons rotatifs. C’est la méthode la plus simple, mais aussi la moins intuitive. C’est à l’utilisateur de choisir le cycle et le temps de séchage. 
  • La programmation électronique, souvent assortie d’un écran, offre une bonne aisance pour programmer l’appareil. Le temps de séchage n’est pas à choisir manuellement. Il est automatique en fonction du programme choisi. Le temps sera adapté selon le textile. Il ne sera pas le même sur du coton, du synthétique ou encore de la laine. 

La programmation électronique permet un choix plus vaste de possibilités et d’options de séchage.

  • Le sèche-linge connecté est aussi disponible chez certains fabricants. Grâce au réseau Wifi, il est possible de choisir le cycle, de programmer le départ à distance via un smartphone. Ces appareils s’intègrent à la perfection dans une configuration de maison connectée. 

Les options importantes

Les programmes et les options du sèche-linge impliquent son confort d’utilisation et les possibilités de ce dernier. 

Parmi les plus utiles, optez pour :

  • Le départ différé. Il permet de programmer en avance le cycle souhaité pour le séchage. Équipé d’une minuterie, le sèche-linge ne débutera réellement le séchage qu’après un certain laps de temps prédéfini par l’utilisateur. Il est particulièrement utile pour les abonnements heures creuses et heures pleines afin de réaliser des économies. Il est aussi appréciable pour lancer la machine pendant votre absence. 
  • Le pesage du linge intervient chez certains fabricants. Le cycle est adapté en fonction de la charge placée dans le tambour.
  • La fonction “prêt à repasser” qui laisse le linge encore légèrement humide pour le repasser dès sa sortie de la machine afin de le rendre plus efficace. 
  • L’anti froissage réduit la vitesse du tambour pour réduire les plis réalisés lors du cycle. 
  • Le témoin de remplissage du bac est pratique pour indiquer à l’utilisateur la nécessité de vider le bac du condenseur. Un autre témoin peut aussi présenter le besoin d’entretien du filtre.

Les technologies intéressantes

Certains fabricants proposent des options et des technologies qui apportent une réelle valeur ajoutée aux sèche-linge en assurant une utilisation confortable et qui simplifie l’entretien du linge :

  • Le défroissage vapeur qui permet, selon les textiles, de remplacer le repassage avec la diffusion de vapeur dans le tambour en fin de cycle.
  • La diffusion de parfum lors du cycle.
  • La rotation alternée du tambour qui démêle le linge avec un sens horaire et anti horaire du tambour qui offre aussi un linge moins froissé.
  • La sonde d’humidité permet aussi d’optimiser le séchage en temps. Placée dans le tambour, la sonde détecte le niveau d’humidité résiduelle du linge. Le séchage est raccourci ou bien rallongé selon les données captées. Ainsi, le textile ressort toujours sec.
  • Le tambour alvéolé et parfaitement lisse qui permet une glisse idéale du linge contre les parois afin de conserver la qualité de la fibre sans la dégrader. 
  • L’éclairage du tambour.
  • L’ajout de linge en cours de cycle pour sécher tout votre linge, même les oublis !

L’étiquette énergétique

La classe énergétique du sèche-linge, comme pour tous les autres électroménagers, est indiquée sur l’étiquette énergie. 

Rendue obligatoire par l’Union Européenne, cette étiquette indique plusieurs données importantes concernant l’appareil. 

On y retrouve :

  • La marque et la référence du produit
  • La classe énergétique sur une échelle allant de A+++ à D, plus la note s’approche de A+++ et plus l’appareil sera efficace sur le plan de la consommation d’énergie
  • La consommation d’énergie annuelle basée sur une utilisation de 160 cycles moyen à 60 °C
  • Le logo du type d’évacuation (condensation ou évacuation)
  • La durée d’un cycle standard en minutes
  • La capacité de remplissage maximale en kg 
  • Le niveau sonore de l’appareil en dB
  • Le taux d’humidité et de condensation 

La donnée la plus importante est l’efficacité énergétique. 

En outre, pour choisir un sèche-linge performant et qui ne consomme pas ou peu d’électricité, il faudra opter pour une note minimale de A. Il est important de noter que très peu de sèche-linge disposent de la note A+++.

Toutefois, si votre budget le permet, le modèle avec pompe à chaleur sera le moins énergivore. 

Où placer le sèche-linge ? 

Le sèche-linge est un appareil qui, malgré la condensation ou l’évacuation, produit de la chaleur et de l’humidité dans l’air ambiant. La quantité de cette humidité résiduelle peut se lire sur l’étiquette énergétique grâce à l’indicateur “Taux d’humidité et de condensation”. Le modèle à pompe à chaleur produit une quantité moindre d’humidité mais il demande tout de même quelques précautions.

Quelques conseils sont donc importants :

  • La pièce ne doit pas être de très petite taille.
  • La ventilation de la zone doit être bonne avec une aération en bas de mur et en haut de mur pour créer un flux surtout si elle est petite.
  • Si une fenêtre est présente, il faut veiller à aérer la pièce après le cycle
  • Ne laissez pas l’eau stagner dans le bac de récupération.

Quel est le meilleur sèche-linge ?

Nous avons rédigé un comparatif des meilleurs sèche-linge. Voici ceux qui nous ont le plus marqués :

LG RH9V71WH Miele TWF 640 WP Beko DBBU8112GA0WS
LG RH9V71WH Miele TWF 640 WP Beko DBBU8112GA0WS
881,33  € 499.99 € -
Le meilleur appareil Econome en énergie Parfait pour petit budget
-

Nos autres guides sur le sèche-linge et le lave-linge

Lave-linge :