Quels accessoires sont nécessaires pour réussir sa peinture ?

Dans le bâtiment, la peinture est tout un art. Si vous ne faites pas appel à un professionnel en la matière pour vos divers chantiers de peinture, voici quels accessoires sont nécessaires pour peindre. Il vous faudra être bien équipé pour réaliser cette opération !

Les accessoires de protection

Dans un premier temps, avant de débuter les travaux de peinture en eux-mêmes, l’étape de préparation est importante. Durant cette première phase, il faudra effectuer la protection de vos surfaces, mais aussi de votre ameublement, car il n’est pas rare que quelques gouttes de peinture s’échappent de votre pinceau ou rouleau. Pour ce faire, vous devrez vous munir d’un certain nombre d’accessoires qui pourront vous aider dans cette mission.

Voici quelques éléments qui pourront vous aider : 

  • Protection des meubles avec la bâche de protection
    Protection des meubles avec la bâche de protection

    la bâche de protection : que ce soit pour le sol ou bien pour les meubles, la bâche de protection en plastique s’avère être un allié idéal. Il sera toutefois préférable d’opter pour une bâche de qualité afin d’éviter qu’elle se déchire durant vos travaux. De plus, elle pourra être à nouveau utilisée lors de vos prochaines peintures. Néanmoins, si vous ne souhaitez pas investir dans ce type d’accessoire, à défaut, vous pourrez utiliser de vieux journaux pour couvrir votre sol par exemple. Il s’agit toutefois d’une solution low cost qui ne garantit pas une protection totale !

    Pour encore plus de solidité, vous pouvez aussi opter pour un feutre de peintre. C’est un matériau beaucoup plus épais, qui ne se déchire pas, qui est antidérapant et qui absorbe les éventuelles taches de peinture qu’il pourrait y avoir sur les diverses surfaces protégées.

    Voici quelques produits qui pourraient vous intéresser : 

  • La pose d'un scotch permet de varier les couleurs sans déborder
    La pose d’un scotch permet de varier les couleurs sans déborder

    le ruban adhésif de masquage : c’est également une étape incontournable lorsqu’il est question de peinture. Il s’agit en réalité de scotch à disposer sur le pourtour des encadrements de portes, de fenêtres ou encore le long des plinthes, qui permet, notamment de scotcher les bâches le long du mur. Cela permet d’éviter de déborder sur ces derniers. Ceci est d’autant plus pratique lorsque la couleur utilisée est différente de ces éléments. Une fois la peinture terminée et sèche, il ne faudra pas oublier de retirer le ruban de masquage. Sachez que la mise en place de ce dernier est une étape minutieuse, délicate et longue.

    Des produits sont également disponibles à la vente :

  • Les vieux journaux : placer de vieux journaux dans certains coins du sol est une bonne solution pour compléter une bâche même si le papier est moins imperméable que le plastique, il peut être utilisé avec parcimonie.

Les accessoires pour la préparation du support

Une fois la pièce correctement protégée, vous devrez vérifier avant de pouvoir peindre vos surfaces, que ces dernières soient saines, propres et lisses. Il en va en effet du rendu final de votre peinture. 

Pour cela, selon l’état des supports, vous pourrez envisager :

  • un simple dépoussiérage : dans ce cas, vous devrez vous munir de chiffons pour le nettoyage
  • un lessivage : éponge et brosse avec un seau d’eau et de la lessive Saint Marc seront parfaits pour un nettoyage en profondeur

 

Toutefois, il se peut aussi que vous ayez des supports en moins bon état, nécessitant une préparation plus importante. Pour réaliser une peinture, il faut que le support soit bien lisse et que les aspérités soient au maximum limitées afin que le rendu soit le plus esthétique et parfait possible. Les tâches de graisses doivent être lavés.

Ainsi, dans certains cas, il peut donc être nécessaire d’appliquer de l’enduit de rebouchage ou de lissage selon que les aspérités sont plus ou moins importantes. Pour réaliser cette étape et reboucher les trous, quelques accessoires pourront vous être utiles :

  • Enduire à l'aide de spatules
    Enduire à l’aide de spatules

    un couteau de peintre / couteau à enduire : il s’agit d’une spatule qui permet d’appliquer l’enduit au niveau des irrégularités de votre support. Il faudra bien nettoyer ces outils une fois l’application effectuée afin que la matière ne durcisse pas sur le couteau. Un mix d’un grand couteau à enduire de plus de 15 cms et d’un petit couteau à enduire entre 3 et 10 cms vous aideront à réaliser un rendu efficace.

    Les articles suivants peuvent vous intéresser si vous devez réaliser des enduits :

  • Le grattoir peut jouer le rôle de spatule et vice-versa
    Le grattoir peut jouer le rôle de spatule et vice-versa

    un grattoir : c’est un outil qui possède une lame et qui permet, lors de son passage, de retirer la peinture écaillée et abîmée. Vous pouvez gratter avec un couteau à enduire en absence de grattoir. Voici des exemple de grattoirs :

  • du papier de verre : il sert, une fois l’enduit sec, à le poncer légèrement afin de le rendre le plus lisse possible. Un dépoussiérage devra être réalisé après le passage du papier de verre pour avoir un support propre avant l’application de la peinture. Voici où vous procurer ce type de produit :
  • Ponçage du plafond
    Ponçage du plafond

    une ponceuse : quelques fois, il se peut que le papier de verre ne soit pas suffisant car les aspérités sont trop grossières. Dans ce cas, vous pourrez employer une ponceuse de type ponceuse excentrique ou encore une ponceuse girafe selon la configuration et le type de support. Les ponceuses suivantes peuvent vous aider dans vos travaux :

Les accessoires de peinture

Une fois les étapes précédentes réalisées, il vous sera possible de passer à la peinture. C’est une phase qui nécessite, elle aussi, de disposer de certains outils qui devront être adaptés à vos préférences de travail, au support à peindre, mais aussi au type de peinture utilisée.

Voici quelques options qui sont en général appréciées lors de travaux de peinture : 

  • un bac : c’est un accessoire utile composé de 2 parties, une partie récipient et une partie égouttoir. L’utilisation est simple. Il suffit de tremper le rouleau dans la partie bac puis de l’essorer sur le côté égouttoir. Pour ce faire, il faudra seulement le rouler sur les crans prévus à cet effet. Cela enlèvera l’excédent de peinture. Vous pouvez ne pas utiliser de bac et utiliser uniquement le pot de peinture en y incluant une grille.

  • Grille pour répartir la peinture
    Grille pour répartir la peinture

    une grille : son rôle est le même que l’outil précédent. Toutefois, la grille se place au sein même du pot de peinture ou dans un seau prévu à cet effet. Il faut alors tremper le rouleau dans le pot puis l’essorer en le faisant rouler sur la grille. 

  • un seau : il permet d’y verser la peinture nécessaire pour vos travaux puis d’y placer ensuite une grille pour l’essorage de vos outils. Cet accessoire n’est clairement pas obligatoire mais évite de porter des pots très lourds.
  • Lot de pinceaux pour traiter au mieux chaque coin
    Lot de pinceaux pour traiter au mieux chaque coin

    les pinceaux : ils sont souvent préférés lorsqu’il faut peindre de petites surfaces et des angles, ou pour faire des finitions. Le pinceau existe sous diverses formes et matières qui seront décrites plus tard dans l’article mais il sera particulièrement utile lors de travaux de peinture de précision. 

  • les rouleaux : pour de grandes surfaces comme des murs ou des plafonds, le rouleau sera à privilégier. Il permet une application plus rapide mais aussi sans trace ! 
  • Le pistolet à peindre pour un bon rendu, utilise plus de peinture
    Le pistolet à peindre pour un bon rendu, utilise plus de peinture

    le pistolet de peinture : également prisé pour les grandes surfaces, il faudra réussir à prendre en main cet outil. Une fois cela effectué, le gain de temps sera considérable. De plus, le pistolet offre une application de la peinture en une couche de fine épaisseur et régulière. 

Pour plus de facilité, notamment pour les débutants en travaux de peinture, il est possible de trouver des kits de peinture prêts à l’emploi comme les modèles suivants :

Les équipements de protection

Il est bien de protéger vos surfaces et meubles mais il est également important de vous protéger vous-même lorsque vous réalisez des travaux de peinture car vous n’êtes pas à l’abri d’éclaboussures ! Pour ce faire, il est conseillé de s’équiper d’EPI tels que des gants, des lunettes de protection ou encore une combinaison de peinture. Cela n’épargne pas de manière sûre les risques de tâcher vos vêtements, n’hésitez pas à peindre avec de vieux vêtements et de vieilles chaussures !

Le tableau qui suit vous expose quelques EPI à la vente :

Type d’EPI 

Image

Exemple de produits à la vente

combinaison de protection

3M 4515 

DuPont Tyvek 500 Xpert

lunettes

Surlunettes

Dräger X-pect 8120 

3M Visitor 71448-00001M

gants

Gants jetables pour peindre

Ansell TouchNTuff 92-600

TouchGuard gants jetables

Les autres accessoires utiles

Un certain nombre d’autres accessoires pourront également vous servir lors de vos travaux de peinture. Voici donc quelques matériels auxquels vous pourrez avoir recours : 

  • le malaxeur de peinture : aussi connu sous le nom de mélangeur, il permet, comme son nom l’indique, de mélanger mécaniquement la peinture afin d’obtenir une peinture homogène ce qui permettra une meilleure application de cette dernière. L’utilisation de cet outil motorisé est très simple. Il suffit simplement de plonger l’embout dans le pot de peinture puis de le mettre sous tension pour l’activer et mélanger la peinture. 

Ce type d’outil est disponible en 2 versions :

Type de malaxeur

Description

Articles à la vente

le mélangeur électrique complet

C’est un outil onéreux et encombrant. Il est toutefois particulièrement utile et apprécié pour les chantiers de peinture de grande ampleur.

Einhell TC-MX 1200 E

Vonroc PM502AC

l’embout de malaxeur seul

Il se matérialise sous la forme d’un fouet. Il faudra, dans ce cas, avoir en votre possession un outil compatible sur lequel pourra venir de fixer le mélangeur. Cet outil pourra par exemple être une perceuse. C’est une solution beaucoup plus économe si vous disposez déjà de la perceuse.

Stanley Stht2-28042 

Wolfcraft 1705099

Il est également possible de mélanger la peinture à la main, mais le résultat obtenu sera moins homogène même s’il suffit dans la grande majorité des cas. 

  • le matériel pour un travail en hauteur : il se peut aussi que vos travaux de peinture se fassent en hauteur ou bien que vous soyez trop petit pour atteindre le plafond ou encore le haut du mur par exemple. Dans ce cas, il faudra investir dans un équipement adapté comme :
    • un escabeau
    • un marche pied
    • un échafaudage
    • une échelle
    • une chaise qui ne craint rien
    • un manche télescopique…

Comment choisir son pinceau ?

Pour ceux qui ne le savent pas, il existe différentes formes mais aussi différentes matières pour les poils des pinceaux. Nous vous donnons donc quelques indications pour choisir au mieux votre pinceau.

Choisir un pinceau en fonction de la peinture

Dans un premier temps, il peut être intéressant de se pencher sur le type de peinture, c’est-à-dire la nature en elle-même de cette dernière mais aussi sur sa consistance. Cela permet notamment de déterminer le type de poils que le pinceau devra avoir.

Voici ce que vous devez savoir :

Nature et consistance de la peinture

Type de pinceau à utiliser

peinture à l’eau

pinceau avec poils synthétiques 

peinture à l’huile

pinceau avoir poils en soie naturelle

peinture épaisse

pinceau avec poils diffus 

peinture liquide

pinceau avec poils denses

Il faut noter que les poils synthétiques sont à la fois souples, résistants et doux. Ils sont dits synthétiques car ils sont créés à base de polyester, de nylon et de perlon. Les poils en soie naturelle sont quant à eux élastiques mais également très résistants. 

Choisir un pinceau en fonction du support

Il faudra également opter pour un pinceau en fonction du support que vous devrez peindre. Cela déterminera alors la forme du pinceau. Voici ce que vous devez savoir à ce sujet :

Type de pinceau

Utilisation et support 

pinceau plat (carré ou rectangulaire)

Ils sont principalement utilisés pour appliquer des peintures, des lasures, des vernis ou encore des laques.

pinceau plat à poils longs (carré ou rectangulaire)

Ils sont très souvent employés pour effectuer une vitrification de parquets notamment. 

pinceau à rechampir (pinceau rond) 

Sa forme le rend tout particulièrement apprécié pour réaliser les angles ou les moulures par exemple. 

pinceau à tamponner (pinceau pour pochoir)

Il permet la création d’effets particuliers. Il est plutôt employé pour la réalisation de pochoirs sur de petites surfaces car son utilisation reste fastidieuse. 

pinceau à finition

Il se matérialise sous la forme de pinceau d’écolier. Ce type de pinceau dispose de poils très fins, d’une faible largeur et d’un long manche. Il permet une finition parfaite !

pinceau à radiateur (pinceau coudé)

La forme coudée et le long manche de ce type de pinceau lui permettent alors d’accéder aux espaces difficiles comme le derrière des radiateurs par exemple ou bien entre chaque élément chauffant.

Comment choisir son rouleau ?

Le rouleau se voit indispensable lorsque les travaux de peinture concernent de grandes surfaces. Il permet un gain de temps considérable. Toutefois, pour que l’application et le rendu soient idéaux, il ne faut pas négliger le choix de cet outil. Nous vous donnons quelques indications pour disposer d’un matériel adapté à vos besoins. 

Choisir un rouleau en fonction de la peinture

Rouleau pour peindre
Rouleau pour peindre

Le rouleau se compose de différentes parties à savoir le manche qui devra être de bonne qualité pour une prise en main optimale et ergonomique ainsi que du manchon qui peut être de différentes matières et textures. La nature de la peinture aura une influence sur le matériel dont vous devrez vous doter et le rouleau n’y échappe pas !

Ainsi, pour une peinture à l’eau, il sera préférable de choisir un rouleau composé de poils longs en microfibre ou encore en polyamide. A contrario, pour la peinture à l’huile, un manchon à poils courts en mousse sera l’idéal.

Le type de peinture détermine également la matière de fabrication du manchon :

Composition du manchon

Destination

matière synthétique

peinture acrylique

matière naturelle

tous types de peinture

fibres en mélange de matière naturelle et synthétique

peinture à l’huile de type glycéro

Choisir un rouleau en fonction du support

Le type de support à peindre sera aussi un critère à prendre en considération au moment de l’achat d’un rouleau. En effet, ce paramètre déterminera notamment le type de poils de votre rouleau.

Le tableau qui suit récapitule cela :

Nature du rouleau

Utilisation et support

rouleau à poils courts

Son utilisation se fait principalement pour les supports lisses. C’est un manchon qui goute très peu du fait de ses poils courts.

rouleau à poils longs

A l’inverse du modèle précédent, cette version sera parfaite pour les supports avec des aspérités comme un mur en crépi ou un support en brique. Les poils longs ont tendance à gouter. 

rouleau en mousse

Le manchon en mousse est multi usage. Au sol, au mur ou au plafond, ses utilisations sont variées.

rouleau à lasure

C’est un manchon qui servira uniquement à lasurer du bois.

rouleau à façade

Il s’agit d’un modèle à poils longs qui permet de recouvrir parfaitement les façades qui ne sont généralement pas tout à fait lisses. 

rouleau à laquer

Pour l’application d’une laque afin d’obtenir une finition brillante, ce manchon sera idéal. Il convient tout particulièrement aux surfaces lisses.

rouleau nid d’abeille

Le manchon est composé d’une structure alvéolaire et sert uniquement à l’application de crépi. C’est ce qui permet de lui donner cet aspect particulier. 

rouleau à picots

Ce rouleau est utilisé pour la création d’enduits décoratifs car il donne des effets spéciaux à la matière appliquée. 

Les nettoyants de peinture

En peinture, l’étape du nettoyage en fin de chantier est indispensable. En effet, après chaque utilisation de matériel de peinture, il vous faudra en réaliser le nettoyage. Cela permet de garder vos outils propres et de pouvoir les réutiliser une autre fois.

Pour réaliser ce décrassage, il faudra le faire dans les règles de l’art, c’est-à-dire, en choisissant la méthode adaptée au type de peinture notamment. En fonction de cette peinture, voici ce qu’il vous faudra employer :

  • peinture à l’eau : un simple nettoyage à l’eau, tiède de préférence, sera l’idéal.
  • peinture à l’huile ou vernis : ce sont des matières qui ont tendance à être assez grasses et collantes. Il faudra alors utiliser de l’acétone pour effectuer un nettoyage en profondeur. Vous devrez vous munir d’un nettoyant de type white spirit. Ce sont les peintures les plus difficiles à nettoyer mais avec un peu d’huile de coude, rien n’est impossible !

Pour savoir quelle technique de nettoyage préférer, il faudra se référer à l’étiquette du pot de peinture, sur lequel le fabricant donne cette indication. 

Astuces

Voici quelques astuces qui vous faciliteront vos chantiers de peinture ! 

Passer les pinceaux à l’eau ou à les aspirer avant utilisation

Pour une bonne utilisation de votre matériel de peinture, notamment les pinceaux et rouleaux, il est préconisé de passer ces derniers sous l’eau tiède ou bien de les passer à l’aspirateur. Le but est de retirer les éventuels poils qui pourraient par la suite se coller dans la peinture. 

Suport sain et propre

Pour un résultat optimal, nous vous conseillons d’avoir un support le plus propre et sain possible. Il faudra donc réaliser, au préalable, les travaux nécessaires d’enduit, ponçage, dépoussiérage, et s’assurer que le mur ne fait pas l’objet de fuite d’eau. 

Appliquer la bonne dose de peinture

Vous devrez également veiller à appliquer la bonne dose de peinture, notamment si vous employez un rouleau. Ce dernier ne devra comporter ni trop ni pas assez de peinture. Il suffit donc de l’essorer sur la grille prévue à cet effet dans votre pot de peinture ou bien dans le bac selon vos préférences en termes de récipient. 

Tapisser le bac avec du plastique

Enfin, pour vous éviter un temps de nettoyage trop long et fastidieux de votre bac de peinture, avant d’y couler la peinture, tapisser le fond du bac avec un plastique. Ainsi, en fin de chantier, pas besoin de se fatiguer à gratter la peinture qui aura parfois séché dans le récipient, il vous suffira simplement de défaire le plastique et de le mettre à la poubelle et le tour est joué !  

Pourquoi opter pour des accessoires de qualité pour peindre ?

Pièce peinte avec pose d'une toile de verre
Pièce peinte avec pose d’une toile de verre

Il est important de prendre le temps de bien choisir son matériel et ses accessoires pour peindre car il en va du résultat final de votre chantier ! Opter pour un matériel de mauvaise qualité, car le prix est attrayant, pourra entraîner diverses conséquences telles que :

  • un mauvais résultat visuel : choisir les mauvais pinceaux ou rouleaux peut avoir un effet désastreux à savoir, des traces, des coulures ou encore des défauts dans l’application de la peinture. 
  • une application de la peinture plus difficile
  • une perte de temps 
  • la nécessité de passer certainement plus de couches que prévu
  • le risque d’avoir des poils de pinceau qui se décollent et restent dans la peinture
  • une peinture de mauvaise qualité sera moins durable et se tâchera et s’écaillera vite !

Pour finir, la qualité du matériel a un impact sur la durée de vie de ce dernier et donc, sur sa rentabilité.