Les meilleurs jeux de société japonais

Les jeux de société dans la culture japonaise sont très diversifiés sur leur contenu et leur forme. Certains reflètent l’histoire, la culture, les traditions, les mythes du Japon, tandis que d’autres sont les fruits du mélange de culture avec l’occident. Si vous cherchez un jeu avec comme thème “le Japon”, jetez un petit coup d’œil à ce bref comparatif des meilleurs jeux sur ce thème ; les jeux de société traditionnels, les nouveautés, les incontournables, les plus insolites, etc. 

Comparatif

Jeu Shôgi Takenoko Yamatai Hanafuda Koi koi Yokohama Tokaido
Catégorie Shogi Takenoko Yamatai Hanafuda Koi koi Yokohama Tokaido
Prix - - 121,00  € 11,99  € - 35,90  €
Âge 8 + 8 + 13 +   14 + 8 +
Nombre de joueurs 2 2 à 4 2 à 4 2 2 à 4 2 à 5
Durée 30 min 45 min 40 à 80 min 30 à 60 60 à 90 min 45 min
Liens            
-

Shôgi

1/5

Vue d'ensemble du Shôgi

2/5

Plateau de jeu du Shôgi

3/5

Pions du Shôgi

4/5

Pliage du plateau de jeu du Shôgi

5/5

shogi

Avantages :

  • Jeu de réflexion et de stratégie
  • Règles de jeu faciles
  • Durée de partie rapide

Inconvénients :

  • Il faut du temps pour se familiariser avec le jeu  les différentes pièces)
  • Se joue à deux

Caractéristiques :

  • Catégorie : Jeu de plateau, jeu de capture
  • âge : 8 ans et plus
  • Nombre de joueurs : 2
  • Durée moyenne : à partir de 30 min 
  • Fabricant : Yellow Mountain Imports

Le Shôgi est le jeu traditionnel japonais par excellence. Son origine est commune au jeu d’échecs que la majorité d’entre nous connaît. Quelques faits insolites sur le Shôgi, ses règles ont été fixées aux alentours du XVIIe siècle, il existe même des joueurs professionnels qui s’affrontent lors de tournois officiels souvent présentés aux publics.

Le jeu est joué dans le monde entier et il existe même un championnat du monde au Japon. Le Shôgi a surtout rencontré beaucoup de succès auprès des jeunes publics grâce au manga “March comes in like a lion”. Un peu comme le jeu d’échecs occidental, plusieurs pièces constituent un jeu complet. 

D’abord le pion qui peut se déplacer d’une case vers avant et prendra de cette manière. Puis la lance avance aussi vers l’avant, mais d’autant de cases qu’il souhaite. Le cavalier qui se déplace comme ceux des échecs, mais qui ne sait qu’avancer vers l’avant. Le fou se déplace autant qu’il veut, mais toujours sur ses deux diagonales. Le tour peut se déplacer sur sa ligne et sur sa colonne. Le roi se déplace d’une case autour de lui. Parmi les gardes du corps du roi, il y a le général d’or qui se déplace aussi d’une case autour de lui sauf les diagonales arrière ; et le général d’agent qui se déplace aussi d’une case sauf sur les côtés et en arrière. 

Le jeu se joue sur un plateau de 9 cases sur 9 et deux règles viennent compléter les mouvements des pions. La première c’est le parachutage qui vous permet de réutiliser les pièces capturées à l’adversaire. La seconde est la promotion, un peu comme aux échecs, cette dernière consiste à faire évoluer ses pièces pour devenir plus fortes selon la progression sur le plateau.

Le but du jeu est de capturer le roi adverse, si une pièce s’arrête sur une case occupée par une pièce de l’adversaire, cette dernière va être prise. Chaque joueur peut durant son tour, soit déplacer une pièce soit parachuter une pièce qu’il a prise. 


Takenoko

1/4

Vue de côté du Takenoko

2/4

Vue postérieur du Takenoko

3/4

Accessoires fournis avec Takenoko

4/4

Dimension du Takenoko

Avantages :

  • Contexte de jeu un peu particulier
  • Principe de jeu très attrayante

Inconvénients :

  • Durée de partie un peu longue

Caractéristiques :

  • Catégorie : Jeu de plateau, jeu de construction
  • âge : 8 ans et plus
  • Nombre de joueurs : 2 à 4
  • Durée moyenne : 45 minutes
  • Fabricant : Bombyx

Pour se mettre dans le contexte de Takenoko, dans ce dernier, la Chine a fait cadeau à l’Empereur du Japon un panda. Ce dernier a été placé dans le jardin impérial où les joueurs devront l’agrandir et y planter des bambous tout en occupant le panda et le nourrir. Tout au long de la partie, chacun devra remplir des objectifs pour marquer plus de points que les autres, celui qui en a le plus gagne la partie.

Chaque partie se joue tour à tour, avec au début la tuile centrale uniquement. Chacun reçoit trois objectifs de catégories différentes : nourrir le panda, la construction du jardin et la plantation de bambous. À votre tour, lancez le dé “météo” pour déterminer le bonus que vous pourriez obtenir ce tour : des actions en plus, faire pousser des bambous, construire des aménagements sur les tuiles des bassins indépendants, des engrais et des enclos.).

Puis choisissez deux actions différentes parmi les cinq disponibles que vous pouvez faire selon l’ordre que vous voulez. Vous pouvez piocher une des trois “cartes objectifs” selon leur type. Vous avez aussi la possibilité d’agrandir le jardin en y ajoutant une tuile, après vous pouvez aussi acquérir des canaux d’irrigation pour les irriguer et y faire pousser des bambous. 

Les deux dernières actions consistent à faire déplacer le jardinier et le panda en ligne droite selon le nombre de cases de votre choix. Le jardinier vous permet de planter des bambous s’il s’arrête sur une tuile irriguée. Quant au panda, celui-ci, contrairement au jardinier, mange les bambous présents sur une tuile et que vous mettez dans votre réserve.

La partie se termine lorsqu’un joueur atteint un certain nombre d’objectifs, en fonction du nombre de joueurs. Celui qui atteint les objectifs reçoit une carte bonus, les autres joueurs pourront jouer un tour puis la partie prend fin. Procédez au décompte et celui avec le plus grand point d’objectif est sacré vainqueur. 


Yamatai

Avantages :

  • Plateau de jeu très large
  • Contexte de jeu captivant

Inconvénients :

  • Règles de jeu un peu compliqués
  • Durée de partie longue

Caractéristiques :

  • Catégorie : Jeu de plateau, jeu de construction
  • âge : 13 ans et plus
  • Nombre de joueurs : 2 à 4 
  • Durée moyenne : 40 à 80 min
  • Fabricant : Days of Wonder

La plus vieille légende du Japon dans un jeu de société. Découvrez les figures légendaires et importantes du récit national japonais et incarnez un bâtisseur au service de la reine Himiko pour être le bâtisseur favori de la reine qui a réuni plusieurs îles sous sa coupe et qui a créé l’ancêtre du Japon, Le Yamatai.

Le but du jeu est donc de parcourir les îles de Yamatai et obtenir plus de points que vos adversaires. L’ordre du jeu est tiré au hasard et chaque tour se déroule en 5 phases, Première étape, choisissez une tuile parmi les cinq disponible pour déterminer l’ordre de votre tour, la prochaine manche, les flottes que vous pouvez utiliser et les compétences spéciales. Ces derniers vous permettent d’influer sur la partie de diverses façons comme empêcher de bâtir sur une île, échanger les positions des bateaux, modifier les prochains bâtiments disponibles à la construction.

Lors de la deuxième phase, vous pouvez faire des échanges, soit acheter un bateau ou en vendre. Lors de la troisième phase, pour naviguer placez vos bateaux sur un des points de départ, puis pour continuer votre aventure, vous devrez suivre les règles maritimes du Yamatai. Votre premier bateau devra être sur un emplacement libre et doit être relié à un bateau de la même couleur. Les bateaux que vous posez donnent accès aux îles adjacentes selon les combinaisons de leurs couleurs. Vous avez alors deux choix, soit défricher le terrain et récupérer le jeton qui y est présent ou soit construire un bâtiment si l’île est défrichée. 

Arrivé à la quatrième phase, si vous avez encore plus de bateaux, vous devez ranger l’un d’entre eux au port et défausser les autres. Deux bateaux défaussés vous coûteront -1 point de malus en fin de partie. La dernière phase consiste à utiliser les jetons que vous avez acquis lors du tour et vous permet de recruter différentes personnes spéciales qui vous accordent un certain nombre de points et de compétences spéciales avoir deux emplacements au port, doubler les points prestiges, etc.)

La partie se termine lorsqu’un joueur place le dernier bâtiment de sa couleur, s’il n’y a plus de bateaux d’une des couleurs, ou si on ne peut plus constituer cinq tuiles de construction ou de spécialiste. Comptez vos points, l’argent que vous avez gagné, les points prestiges, les bâtiments, les tuiles spéciales et retirez les points malus si vous en avez eu durant la partie. Le joueur qui a le plus de points gagne la partie.   


Hanafuda : Koi koi

1/3

Vue d'ensemble de l'Hanafuda Koi koi

2/3

Carte de l'Hanafuda Koi koi

3/3

Intérieur de l'Hanafuda Koi koi

Avantages :

  • Jeu traditionnel japonais
  • Jeu de combinaison et de stratégie

Inconvénients :

  • Règles un peu compliquées
  • Se joue seulement à deux

Caractéristiques :

  • Catégorie : Jeu de combinaison, jeu de cartes
  • âge : 8 ans et plus
  • Nombre de joueurs : 2
  • Durée moyenne : 30 à 60 min
  • Fabricant : Robin Red Games

Avez-vous déjà remarqué que les saisons sont un sujet récurrent dans la culture japonaise ?  dans les poèmes, les décorations,le jardinage, les friandises, etc.). C’est un thème traditionnel qu’on trouve un peu partout et les jeux de société n’y font pas exception avec ici le jeu de fleurs, le Hanafuda.

Le Hanafuda est donc un jeu de cartes japonais qui est composé de 48 cartes avec de nombreuses illustrations inspirées des mythes, des légendes et des poèmes du Japon. Traditionnellement, même si ces derniers sont plus petits et plus rigides que les jeux de cartes occidentaux, le Hanafuda puise ses origines dans ces derniers, mais y ajoute leur propre culture. Celui-ci montre les douze mois des quatre saisons, représentés par différentes sortes de fleurs.

Parmi ces douze mois, vous disposez de plusieurs types de cartes qui vous permettent de créer des combinaisons. Les cartes normales à 1 point contiennent uniquement une des douze plantes du jeu. Les cartes Tanzaku ou cartes poème à 5 points inspirées d’une tradition qui consiste à accrocher des haïkus aux branches d’arbre et sur les fleurs lors de certaines célébrations. Enfin les cartes spéciales à 10 points et à 20 points. Combinez-les entre elles pour évoquer de magnifiques poèmes. Par exemple : la carte de la lune associée à la carte du saké évoque le poème d’Issa : “Sous la pleine lune dans l’ombre des miscanthes buvant du saké”.

Comme le jeu de cartes occidental, le Hanafuda peut aussi être utilisé dans différents jeux, avec différentes règles. Mais le plus connu reste le Koi koi. Il n’y a pas de règles officielles, mais plusieurs sources traitent ce sujet. Le but du jeu étant d’obtenir plus de points que son adversaire en réalisant des combinaisons de cartes, le “Yaku”.


Yokohama

Avantages :

  • Un bon jeu de gestion comme on les aime
  • Plusieurs activités et objectifs
  • Règles de jeu assez faciles

Inconvénients :

  • Durée de partie très longue

Caractéristiques :

  • Catégorie : Jeu de gestion
  • âge : 14 ans et plus
  • Nombre de joueurs : 2 à 4
  • Durée moyenne : 60 à 90 min
  • Fabricant : Okazu Brand – Dlp games

Dans Yokohama, incarnez le patron d’une société et tentez de profiter de l’essor industriel du Japon de l’ère meiji face aux concurrents. Évoluez dans la ville portuaire pour tirer profit de son ouverture en faisant des commerces avec les nations étrangères. 

La taille de la ville dépendra du nombre de joueurs et le plateau se divise en deux parties : la première est la zone de gestion et de scoring comprenant les cartes à débloquer, vos objectifs et la piste de score. La seconde est le plateau de jeu proprement dit. Ce dernier contient différentes tuiles où vous pouvez vous déplacer.

Vous commencez une partie avec quelques hommes, des magasins et des ressources de base. Vos bâtiments restants ne peuvent être débloqués qu’en cours de partie. Placez vos hommes un peu partout dans la ville en les assignant dans différents endroits, plus vous en avez sur la même tuile, plus vous augmentez vos rendements. Pour activer l’action d’une tuile, vous devrez déplacer votre patron sur celui-ci. Cependant, il ne peut se déplacer que sur les tuiles où il y a un de ses hommes.

Plusieurs activités peuvent être faites sur l’île : des activités de production, d’échange, de recrutement, de recherche… Le but principal étant d’échanger avec les étrangers en assurant certaines commandes de production et en achetant leur technologie et aussi débloquer des consultants qui vous permettront d’activer une tuile sans la présence du patron.

Le joueur qui a fait le plus de points d’objectif et de succès est le meilleur entrepreneur de Yokohama et gagne la partie.


Tokaido 

Avantages :

  • Principe de jeu insolite
  • Règles de jeu très faciles
  • Accessible pour tout public

Inconvénients :

  • Durée de partie assez longue

Caractéristiques :

  • Catégorie : Jeu de parcours, jeu de cartes
  • âge : 8 ans et plus 
  • Nombre de joueurs : 2 à 5   
  • Durée moyenne : 45 minutes
  • Fabricant : 

Dans Tokaido, incarnez des voyageurs dans le Japon d’antan et parcourez la route de Tokaido qui relie la ville de Edo et de Kyoto. Faites le plus beau voyage en visitant le plus de lieux possibles, en rencontrant des personnages, en faisant le plus d’activités et en rapportant des souvenirs, etc. 

Le déroulement d’une partie est assez simple, car le but du jeu est d’avancer d’un point à un autre sans jamais pouvoir retourner en arrière. Soit pour arriver avant les autres sur un endroit précis, soit pour explorer minutieusement les différents endroits en route.

En début de partie, chaque joueur se verra attribuer différents personnages qui ont des compétences spéciales ainsi qu’une somme d’argent pour commencer le voyage. Celui qui jouera chaque tour sera le joueur le plus en retard sur la route. Il peut s’arrêter sur une case de son choix sauf sur les cases où il y a déjà d’autres joueurs à l’exception de quelques lieux.

Les activités que vous pouvez faire diffèrent selon la case où vous êtes arrêté. Les actions que vous pourrez faire sont très variées : offrir des pièces d’or en offrande dans les temps, faire des rencontres avec des personnages, s’arrêter sur des échoppes pour acheter des souvenirs avec l’or, s’arrêter au relais pour manger, visiter des sources, aller aux fermes pour gagner de l’argent, etc.

La partie se termine lorsque tous les joueurs ont atteint la destination du voyage. Pour déterminer celui qui a fait le plus beau voyage, comptez les points obtenus lors de la partie selon les différentes activités puis additionnez les points bonus obtenus grâce aux cartes accomplies pour les joueurs qui ont accompli des actions spécifiques y correspondant. Celui qui a fait le plus de scores gagne la partie. 

+ de guides sur les jeux de société