Four à pyrolyse ou à catalyse : comment choisir ?

La meilleure solution pour simplifier ce nettoyage est sans doute d’opter pour un appareil pourvu d’une technologie d’auto nettoyage : la catalyse et la pyrolyse.. Nous vous proposons de vous en faire découvrir un peu plus sur ces technologies pour vous aider à faire le bon choix. Un four de mauvaise qualité ou bas-de-gamme nettoiera mal quelque soit la technologie, veillez à acheter un four de qualité !

La catalyse

Four catalyse à chaleur tournante La catalyse est la technologie la plus accessible en terme de prix, et propose tout de même un bon confort d’utilisation.

Système assez ancien désormais, la catalyse est un principe autonettoyant qui se déroule lors de la cuisson des aliments. Le four n’a pas besoin d’être allumé durant un cycle dédié au nettoyage. La catalyse est donc intéressante, notamment en rapport avec son caractère plus écologique. Elle fait d’une pierre deux coups, le four cuit et nettoie en simultané. Vous gagnerez aussi un temps précieux.

La catalyse est aussi la moins chère des technologies d’auto nettoyage. Avec des tarifs inférieurs à 500 € dans la plupart des cas, ces fours sont les plus accessibles et donc très présents dans les cuisines des françaises et français. 

Le fonctionnement de la catalyse

Le four à catalyse est simple à utiliser puisqu’il faut s’en servir comme un four traditionnel. Les parois sont rugueuses. Le matériau utilisé est un émail poreux qui absorbe les projections de graisses. Elles ne coulent pas mais sont bien absorbées puis détruites à chaque cuisson qui peuvent monter entre 180 et 220 °C selon les modèles. 

Si le nettoyage est automatique, en même temps que la cuisson, elle ne se fait que pour certains modes de cuisson et de recettes nécessitant de très hautes températures.

Les parois à catalyse se retrouvent généralement sur les côtés du four et comprennent donc les supports à grilles. Certains modèles proposent aussi un fond en catalyse qui permet de ne pas se pencher au plus profond du four, dans une position qui n’est absolument pas ergonomique et très désagréable.

En revanche, la sole (système de chauffage situé sur la partie basse du four) et la voûte (située en haut du four) restent en émail classique et il vous faudra les nettoyer manuellement en utilisant de l’huile de coude. De même pour la porte du four dont la vitre doit être entretenue régulièrement pour éviter que les saletés ne s’incrustent et rendent le nettoyage impossible.

C’est ici tout le problème de la catalyse. Il s’agit en réalité d’un semi-auto nettoyage puisqu’une action nettoyante est bel et bien présente mais insuffisante pour venir à bout de toutes les taches et les graisses incrustées. Un nettoyage complémentaire est indispensable. 

Les parois à catalyse ont une faible durée de vie

Encore un gros point noir de la catalyse incombe à la durée de vie des parois qui est limitée dans le temps. En fonction de l’intensité d’utilisation du four, les parois catalyse pourront durer plus ou moins longtemps mais il faut compter une moyenne de 5 ans.

Après 5 ans d’utilisation, l’émail microporeux n’est plus en capacité d’absorber les projections graisseuses liées à vos différentes cuissons comme le poulet rôti du dimanche qui laisse des séquelles dans votre four… Si vous êtes adepte de la pâtisserie, nous vous conseillons d’éviter le four à catalyse. Les parois poreuses sont sensibles au sucre qui réduit leur efficacité. 

Les qualités autonettoyantes sont donc perdues. De même pour les odeurs qui étaient également absorbées auparavant et qui le sont de moins en moins au fil de l’usure de la catalyse.

Une solution peut être de remplacer les parois. Le prix des parois catalytiques n’est pas très élevé puisqu’il faut compter entre 30 et 150 € selon le modèle de four. Le problème est souvent de trouver les parois adaptées au modèle de votre four, et le bricolage nécessaire. Nombreux abandonnent cette étape et ne bénéficient plus de l’auto nettoyage catalyse sur les fours les plus anciens…

Les conseils pour améliorer l’utilisation du four à catalyse

  • Couvrez vos plats sujets à éclabousser d’un papier d’aluminium qui protégera les parois des projections
  • Alternez les cuissons et prévoyez une préparation assez régulière de recettes nécessitant des températures élevées
  • Lors du nettoyage de la vitre, de la sole et de la voûte, ne touchez pas aux parois catalytiques, vous risquez de les imbiber de détergents
  • Procédez régulièrement à un nettoyage manuel des parties non catalytiques du four, moins les graisses sont incrustées, plus la tâche sera facile
  • Protégez la sole de votre four à l’aide d’une plaque. Attention, ne posez jamais de plaque ou le lèchefrite à-même la sole. Elle comporte un élément chauffant. La plaque fait barrière à la chaleur produite, le four est moins performant et la plaque peut être déformée. L’astuce : mettez de l’aluminium sur une grille qui sera placée à l’étage le plus bas pour retenir les éventuels débordements !

La pyrolyse

Four à pyrolyse Le four à pyrolyse est sans nul doute le plus apprécié et réalise près de deux tiers des ventes actuelles. Il offre un confort d’utilisation imparable avec des capacités très intéressantes. Ici, l’auto nettoyage est total

Le four à pyrolyse s’occupe du nettoyage :

  • des parois
  • de la sole
  • de la voûte
  • de la porte et de sa vitre
  • des accessoires lorsqu’ils sont compatibles

Plus onéreux, les fours à pyrolyse débutent à 400 € pour les entrées de gamme et les plus petits volumes. Ils dépassent alors les 1 000 € pour les appareils les plus perfectionnés et qui offrent une cavité très large.

On retrouve souvent un maximum de fonctionnalités sur les fours à pyrolyse. Ce sont en effet les modèles les plus développés par les fabricants et donc les plus modernes avec des interfaces souvent tactiles et une navigation dans les programmes très intuitive qui permet de s’y retrouver rapidement. Les programmes sont nombreux et adaptés à tous les types de cuisson dont vous avez besoin et certains modèles disposent même de programmes automatiques avec une gestion autonome de la cuisson. En d’autres termes, le four à pyrolyse a tout pour plaire, sauf son prix.

Il se retrouve aussi avec le bonnet d’âne écologique puisque les cycles autonettoyants se font avec un four vide, et ce, pendant plusieurs heures. Ils sont très énergivores et vous observerez la rapidité de votre compteur électrique durant toute la durée du cycle. Malgré tout, c’est compensé écologiquement par l’absence d’utilisation de produits ménagers.

En revanche, lors de la cuisson traditionnelle de vos plats, peu importe le mode choisi, la consommation d’électricité est moins élevée sur un appareil pourvu de la pyrolyse. La raison est la suivante : l’isolation du four. Les parois sont plus épaisses et la porte également. La chaleur reste alors concentrée dans la cavité et le four sollicite donc moins d’énergie. 

Le fonctionnement de la pyrolyse

La pyrolyse repose sur la destruction des graisses incrustées grâce à la chaleur. Les parois sont lisses. L’action ne provient pas du matériau de fabrication de la cavité mais bel et bien du cycle dédié même si l’émail lisse œuvre en faveur de l’auto nettoyage.

Lors de l’utilisation du cycle pyrolyse, la porte du four se bloque par sécurité. La chaleur est alors montée à 500 °C environ pendant 1 à 2 heures selon les modèles. A cette température, les projections de graisses sont carbonisées et réduites en cendres. Il faut simplement venir essuyer les cendres qui se retrouvent sur la sole à l’aide d’une éponge.  Si les graisses sont vraiment incrustées, il peut être nécessaire de passer ce coup d’éponge sur toute la surface intérieure de la cavité sans trop forcer puisque le décrassage est déjà effectué. 

Les fours à pyrolyse sont généralement fournis avec des accessoires compatibles avec la pyrolyse, qu’il s’agisse de la grille, du lèchefrite ou encore du tournebroche. Ils peuvent donc être laissés dans la cavité lors de la pyrolyse pour en faciliter le nettoyage ! 

Nos conseils pour optimiser le nettoyage pyrolyse

Le nettoyage à pyrolyse a une durée de vie illimitée contrairement aux parois catalytiques. Ici, la cavité est émaillée et n’est pas amovible. Elle ne peut être retirée et ne demande pas un remplacement régulier. 

Il est tout de même conseillé d’optimiser vos nettoyages pour ne pas perdre de temps ou encore économiser de l’électricité. Voici nos conseils :

  • Lancez votre pyrolyse juste après la cuisson d’un plat qui éclabousse comme un rôti de bœuf ou un poulet. Le four est encore chaud et sa montée en température sera rapide. De plus, les graisses projetées lors de la cuisson ne seront pas incrustées et plus facilement nettoyées. 
  • Procédez à la pyrolyse lors des heures creuses pour éviter les pics de consommation d’énergie à un tarif plein !
  • Placez vos accessoires compatibles qui profiteront aussi d’un auto nettoyage. 
  • N’attendez pas de voir les graisses s’accumuler dans votre four, procédez à un nettoyage assez régulièrement si vous utilisez votre four de manière intensive et salissez les parois !

Les alternatives

La pyrolyse et la catalyse ne sont pas les deux seules technologies de nettoyage automatique qu’on peut retrouver sur les fours. On retrouve en effet :

  • Four ecoclean encastréL’Ecoclean est un nettoyage automatique qui se situe à mi-chemin entre la catalyse et la pyrolyse. Les parois sont mixtes. On retrouve des surfaces hautement poreuses et d’autres lisses. La durée de vie est illimitée. Le fonctionnement repose sur l’oxydoréduction des graisses absorbées dans le matériau poreux. La destruction se fait donc à partir de 200 °C en simultané de la cuisson. C’est la même réaction chimique que pour la simple catalyse. Un programme Ecoclean est disponible. Il porte alors la température à 270 °C pendant environ 1 heure pour réduire les dernières graisses et ainsi proposer un nettoyage optimal. C’est un fonctionnement plus économique et écologique qui consomme moins d’énergie que la pyrolyse et qui est plus efficace que la catalyse. Cette technologie n’est en revanche pas développée par tous les fabricants…
  • L’hydrolyse est un auto nettoyage basé sur l’utilisation de la vapeur d’eau pour décoller et faire “fondre” les graisses incrustées. L’efficacité de ce système est redoutable mais demande une intervention en fin de cycle pour essuyer les dépôts des parois et de la vitre. Il existe deux types d’hydrolyse :

    • A générateur intégré. L’eau est versée dans un réceptacle dédié et la vapeur est injectée dans le four. C’est la méthode la plus performante.
    • La méthode la plus compliquée qui nécessite de remplir un fond d’eau sur une plaque ou sur la sole directement. Le programme de nettoyage portera rapidement l’eau à température pour générer de la vapeur nettoyante. 
  • Le nettoyage mixte qui peut être :
    • Catalyse et hydrolyse
    • Ecoclean et hydrolyse
    • Pyrolyse et hydrolyse (la plus puissante et performante puisque les graisses sont décollées puis réduites en cendres).

Comparatif catalyse vs pyrolyse

Les avantages 

Les fours à pyrolyse et à catalyse proposent des avantages considérables qui permettent de simplifier le quotidien. Voici les principaux avantages que nous relevons pour chacune de ces deux technologies :

Nettoyage catalyse

Nettoyage pyrolyse

  • Le prix d’achat du four
  • La simplicité d’utilisation
  • Le nettoyage simultané avec la cuisson à haute température
  • La consommation énergétique moindre
  • La qualité du nettoyage
  • La simplicité d’utilisation
  • L’auto nettoyage complet
  • Le grand confort d’utilisation
  • La durée de vie de l’appareil
  • Pas besoin de remplacer certains éléments du four
  • Une consommation électrique moindre lors de la cuisson grâce à la réduction de la déperdition de chaleur. 

Les inconvénients

Si les avantages sont certains, n’oublions pas les inconvénients de ces deux types de fours. Il est important de les connaître avant l’achat final. Nous vous les avons récapitulés dans ce tableau :

Nettoyage catalyse

Nettoyage pyrolyse

  • Un nettoyage incomplet qui nécessite une intervention supplémentaire
  • Les parois catalytiques à remplacer
  • Des salissures sont souvent récalcitrantes
  • Le matériau poreux qui accroche lors de la mise en place de la grille ou du lèchefrite
  • Une technologie développée sur des fours de moyenne gamme sans trop d’options
  • Le prix de l’appareil 
  • La consommation énergétique
  • La monopolisation du four pendant le cycle de nettoyage

Bilan

Même si le prix est très élevé, la pyrolyse reste la meilleure méthode de nettoyage constatée à ce jour et surtout, la plus efficace. Sa consommation peut être un frein mais le confort que la pyrolyse apporte est indéniable.

La catalyse est performante aussi mais demande une action complémentaire pour permettre un nettoyage total de la cavité du four ainsi que de la porte. Nous vous conseillons de positionner votre four dans une colonne. A portée de main, il sera bien plus accessible et facile à nettoyer. D’autres éléments sont à vérifier que le seul nettoyage pour choisir un four, n’hésitez pas à lire notre guide conseils..

Les meilleurs fours à pyrolyse

Voici les meilleurs fours à pyrolyse avec quelques unes de leurs caractéristiques.

Bosch HBG675BB1 Beko BIM23302BPS Electrolux EOH4P00X
Bosch HBG675BB1 Beko BIM23302BPS Electrolux EOH4P00X
680,45  € 449.00 € 379.00 €
71 litres, chaleur tournante et A 71 litres chaleur tournante convection naturelle et A+ 72 litres, à air brassé et A+

Savoir s’il s’agit d’un four à catalyse ou à pyrolyse ?

La différenciation entre les modèles de fours, qu’ils soient ou non à pyrolyse ou à catalyse, est assez simple. Voici nos points de vigilance et nos conseils : 

  • La technologie de nettoyage est toujours indiquée sur sa fiche technique auprès du vendeur. Si cette dernière n’est pas précisée, il s’agit d’un four traditionnel que vous devrez nettoyer à la main sans aucune assistance.
  • Le revêtement de la cavité : généralement reconnaissable en un seul coup d’œil, à condition de pouvoir voire l’appareil directement, vous pouvez savoir le type de nettoyage en fonction de la cavité du four :
    • Les parois y sont rugueuses et désagréables au toucher. Pas de doute à avoir, c’est un modèle à catalyse. Ce sont ces parois qui en font tout l’avantage et qui permettent l’absorption des graisses.
    • Les parois sont lisses et brillantes, le four a donc de grandes chances d’être à pyrolyse. Ne le confondez pas avec les fours d’entrée de gamme qui bénéficient aussi de parois lisses mais pas d’auto nettoyage. Fiez-vous au prix, des parois lisses à partir de 400 € seront généralement un signe de pyrolyse ou peut être d’une autre technologie d’autonettoyage que nous allons vous présenter à la fin de ce guide !

Nos autres guides sur les fours