14 Conseils pour Isoler sa Maison contre la Chaleur

Les étés sont de plus en plus chauds mais nos maisons ne sont pas toujours bien isolées contre les fortes chaleurs. Il est pourtant important de s’équiper afin de passer un été agréable au lieu de subir les hausses de température. Alors que la climatisation est énergivore et peu écologique, une bonne isolation est idéale pour passer des journées et des nuits fraîches même pendant la canicule, tout en réduisant votre impact sur l’environnement. Voici donc quelques conseils d’isolation contre la chaleur. 

Penser à l’orientation et à l’implantation de la maison 

Maison avec haies Si vous projetez de construire, louer ou acheter une maison, réfléchissez à l’isolation dès sa conception en tenant compte des principes bioclimatiques. Ces derniers consistent à choisir l’orientation et l’implantation de la construction en fonction de son environnement. En adaptant l’architecture aux particularités du site, vous serez naturellement protégé contre la chaleur. La conception bioclimatique prend en compte les éléments suivants : 

  • L’implantation de la maison sur le terrain. Choisissez votre terrain en fonction de ses spécificités, comme le climat, l’altitude, les ressources naturelles. Implantez votre maison en tenant compte du relief du terrain et des vents dominants, de sorte que ces derniers assurent une ventilation naturelle
  • L’orientation des ouvertures est également importante. En effet, la chaleur vient en partie des rayons du soleil qui traversent les vitres. Il faut donc orienter stratégiquement vos fenêtres et vérandas afin d’éviter un rayonnement trop fort. Les ouvertures les plus importantes doivent être orientées plein Sud (ou Nord et Est) parce que le soleil d’été brille davantage en orientation Sud-Ouest et qu’il est quasiment à la verticale à midi solaire. En outre, il vaut mieux limiter le nombre de Velux sous les combles, qui chauffent beaucoup en été. 

La conception bioclimatique renforce l’isolation de la maison et vous permet d’économiser naturellement de l’énergie. 

Isoler la maison par l’extérieur

ITE d'une maison
ITE d’une maison

Lors de la construction ou la rénovation d’une maison, pensez à l’isolation extérieure pour éviter de faire des travaux plus importants par la suite. En effet, l’isolation extérieure en rénovation implique une modification de la façade et une réduction de la superficie du jardin. Il vaut mieux isoler une maison neuve en construction avant d’installer le revêtement de façade.

Très efficace pour limiter les variations de température, l’isolation extérieure est assez coûteuse, variant entre 90 et 220 € le m2. Néanmoins, l’isolation d’une construction neuve coûte moins cher qu’en rénovation car elle n’inclut pas la dépose de la façade. 

Effectuer des travaux d’isolation contre la chaleur 

Pour se protéger contre la chaleur en été, des travaux d’isolation thermique sont souvent nécessaires. Nous vous recommandons de prioriser les entrées principales de chaleur, à savoir la toiture et les combles, suivis de près par les murs. 

Isolation des combles et du toit

Isolation des combles
Isolation des combles

Les combles et la toiture représentent les principales entrées d’air chaud en été. Vous pouvez les isoler de 2 façons, par l’extérieur ou par l’intérieur. 

  • L’isolation des combles par l’intérieur n’est possible que si l’état du toit est correct. Elle est plus simple et moins onéreuse que l’isolation par l’extérieur. Elle coûte 20 à 55 € le m2 s’il s’agit de combles perdus et 40 à 70 € le m2 en cas de combles aménagées. 
  • L’isolation des combles par l’extérieur implique la dépose du toit. Cette solution est la plus efficace mais elle exige davantage de temps et d’argent, coûtant 90 à 200 € le m2

Isolation des murs 

Pour une meilleure isolation, nous vous conseillons également d’isoler vos murs contre la chaleur. 

  • L’isolation des murs par l’intérieur est la méthode privilégiée en France. Elle implique des travaux moins complexes, ne demandant pas de modification de façade. Toutefois, l’isolation intérieure diminue la surface habitable et nécessite un déménagement temporaire des habitants. Elle coûte 50 à 80 € le m2. 
  • L’isolation des murs par l’extérieur est la plus efficace pour bloquer la chaleur mais elle exige des travaux importants et contraignants. De plus, des autorisations administratives peuvent être requises dans certains cas. Si vous en avez la possibilité et les moyens, l’isolation extérieure apporte un confort inégalable. Votre maison reste fraîche même les journées les plus chaudes ! Le prix varie entre 90 et 220 € le m2. 

N’hésitez pas à demander un devis à un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). 

Les aides pour isoler sa maison contre la chaleur 

Les travaux d’isolation thermique permettent de limiter les déperditions d’énergie et donc de réduire les émissions de CO2 dans l’atmosphère. Dans le cadre du plan de rénovation énergétique, vous pouvez donc bénéficier des aides suivantes : 

  • Subventions de l’ANAH (Agence nationale de l’habitat) ; 
  • Eco-prêt à taux zéro ; 
  • MaPrimeRénov’ ; 
  • La prime Coup de pouce économie d’énergie ; 
  • Un chèque énergie ; 
  • La TVA à 5,5 pour vos travaux d’amélioration de la qualité énergétique ; 
  • Des aides des collectivités locales peuvent aussi vous être accordées. 

Choisir le meilleur isolant contre la chaleur 

Les isolants utilisés pour se protéger du froid (laine de roche, laine de verre, polystyrène) sont moins efficaces contre la chaleur. Pour bien choisir son isolant contre la chaleur, il faut tenir compte des principes suivants : 

  • Le principe de déphasage, qui désigne la capacité de l’isolant à retarder le transfert thermique. Un matériau a un bon coefficient de déphasage lorsqu’il ralentit la traversée de la chaleur pendant plusieurs heures, en retenant l’air chaud à l’extérieur des parois. Nous recommandons un déphasage de 9h minimum.   
  • La faible conductivité thermique du matériau. 

Tenant compte de ces critères, voici les meilleurs matériaux isolants contre la chaleur. 

La ouate de cellulose 

Ouate de cellulose
Ouate de cellulose

La ouate de cellulose est particulièrement recommandée pour isoler les murs contre la chaleur en raison de sa résistance thermique. Elle retarde le transfert de la chaleur pendant environ 9 à 15h.

De plus, la ouate de cellulose conserve le carbone dans ses fibres, limitant ainsi les émissions de CO2 dans l’atmosphère. 

La laine de bois 

La laine de bois est idéale pour l’isolation extérieure des murs et pour l’isolation des combles et de la toiture. Elle retient la chaleur à l’extérieur pendant environ 9h à 10h

Installer un double vitrage 

Fenêtre double vitrage
Fenêtre double vitrage

L’isolation des vitres est aussi importante pour lutter contre la canicule. En effet, les fenêtres sont responsables de ⅔ des entrées d’air chaud dans la maison car le verre est un conducteur de chaleur. Le double vitrage, qui consiste à superposer 2 feuilles de verre, est une bonne solution pour garder votre maison fraîche. Sa performance vient d’une lame de gaz isolant qui se forme entre les 2 vitres assemblées.

Pour obtenir une isolation thermique encore plus efficace, vous pouvez choisir un double vitrage à isolation renforcée, qui est 5 fois plus isolant qu’un vitrage simple et 2 à 3 fois plus efficace qu’un double vitrage classique. Sa haute performance thermique est due à l’ajout d’une couche d’oxyde métallique ou d’argent posée sur l’une des faces intérieures du double vitrage. Cette fine couche, peu émissive, constitue une barrière thermique qui bloque une grande partie de l’énergie solaire. 

Type de vitrage 

Prix de fourniture 

Double vitrage classique 

50 à 200 € par m2

Vitrage à isolation renforcée 

100 à 250 € par m2

Le prix de pose d’un double vitrage, quant à lui, varie en fonction des critères suivants : 

  • Si l’intervention implique la dépose d’un vitrage existant (ce qui n’est pas le cas lors de la construction d’une maison neuve) ; 
  • S’il s’agit d’un vitrage standard ou fait sur mesure ; 
  • La zone géographique ; 
  • Le type de fenêtre : fenêtre standard, porte-fenêtre, baie vitrée, etc. 

Utiliser des volets et rideaux efficaces contre la chaleur

Rideau occultant thermique
Rideau occultant thermique

Pour bloquer les rayons du soleil en été, protégez-vous à l’aide de volets, de stores et de rideaux. C’est particulièrement important pour les fenêtres et baies vitrées orientées vers l’Ouest, qui sont très exposées au soleil, notamment lors des heures les plus chaudes. Outre les rideaux et volets classiques, qui se déclinent en divers styles, il en existe d’autres spécialement conçus pour limiter le passage de la chaleur. 

  • Les volets roulants sont extrêmement efficaces pour vous isoler contre la chaleur. Qu’ils soient manuels ou électriques, vous pouvez contrôler leur ouverture selon la luminosité et la température. Très performants, ils sont toutefois onéreux, pouvant coûter jusqu’à 900 €, sans compter le prix de pose. Malgré tout, les volets roulants seront vite rentabilisés compte tenu des économies d’énergie qu’ils permettent, d’autant plus qu’ils vous protègent aussi contre le froid en hiver.  
  • Les rideaux thermiques sont efficaces pour bloquer l’air chaud autant que l’air froid à l’aide d’une doublure en polyester. Cette solution est à privilégier si vous avez un budget limité. De plus, leur installation, semblable à celle des rideaux classiques, est très simple.   Il existe différents niveaux d’efficacité contre la chaleur des rideaux thermiques.

Lors de fortes chaleurs, notamment entre 12h et 18h, pensez à fermer toutes les ouvertures vers l’extérieur (portes, fenêtres, vérandas), à fermer les volets et à tirer les rideaux. Ouvrez les fenêtres quand la fraîcheur est revenue, le soir, afin de laisser entrer de l’air frais. 

Végétaliser le jardin et la maison 

Les arbres et les plantes sont de véritables protections naturelles contre la chaleur. La végétalisation du jardin et du logement est donc idéale pour faire baisser la température. Voici quelques façons de se protéger contre la chaleur grâce aux plantes : 

  • Planter des arbres, des haies et des plantes autour de la maison. L’ombre apportée par ces végétaux limite le passage des rayons du soleil. 
  • Mettre des plantes sur les rebords de fenêtres, dans des pots ou des jardinières, afin de filtrer l’air et de bloquer les rayons. 
  • Faire pousser des plantes grimpantes le long des murs, comme du lierre ou de la glycine, afin d’obtenir un mur végétal.
  • Investir dans une pergola.  
  • Acheter des plantes d’intérieur pour rafraîchir la maison. Succulentes, ficus, fittonias, fleurs de lune… Les plantes d’intérieur sont à la mode. Constituez-vous votre jungle d’intérieur selon vos préférences. Attention, certaines plantes sont toxiques pour les chats. 

Choisir une couleur claire pour la façade 

Les couleurs claires réfléchissent la chaleur tandis que les couleurs chaudes l’attirent. Nous vous conseillons donc de repeindre votre façade avec une couleur claire pour renforcer l’isolation contre la chaleur. 

Installer un store extérieur ou un parasol

Demi parasol

Installer un store extérieur ou un parasol (vérifier qu’ils soient bien anti-UVs sur les terrasses devant la façade ou les fenêtres permet de limiter la réverbération de la chaleur et que les rayons du soleil n’entrent à l’intérieur.

Un parasol coûte entre 15 et 200 € alors qu’un store électrique coûte plus de 1000€ auxquels il faut rajouter plusieurs centaines d’euros de frais d’installation.

Autres conseils

Ampoules LED consommant 9 watts au lieu de 60 watts
Ampoules LED consommant 9 watts au lieu de 60

Il est possible de :

  • Changer les ampoules les plus émettrices de chaleur, cela aura pour effet de réduire la consommation d’électricité, car les ampoules nouvelles générations consomment 5 à 10 fois moins d’électricité que les ampoules anciennes.
  • Fermer les portes des pièces les plus chaudes et vivre dans les autres pièces de la maison lors des grandes chaleurs
  • Augmenter l’humidité intérieure avec un drap mouillé, des verres ou casseroles d’eau ou en mouillant le sol pour gagner en sensation de fraîcheur et générer de l’évaporation d’eau dans l’air ambiant, à l’intérieur ou à l’extérieur.
  • Remplacer les fenêtres par du double ou triple vitrage performant, réduisant les entrées d’air chaud l’été et froid l’hiver.
  • Fermer ses volets, stores, fenêtres et rideaux en journée quand la chaleur est la plus forte et que le soleil chauffe le plus votre intérieur.