Comment Choisir un Aspirateur ?

Choisir un aspirateur peut être un véritable parcours du combattant. Entre format, puissance ou encore compatibilité des sols, c’est un appareil qui doit être sélectionné avec soin pour répondre à vos besoins. Ce guide va vous permettre d’y voir plus clair dans les différentes caractéristiques les concernant afin de faire votre choix facilement.

Les types d’aspirateurs

Avant toute chose, pour faire un choix d’aspirateur, il faut maîtriser les différents types d’appareils, à savoir, leur format.

L’aspirateur traineau

L’aspirateur traîneau est un appareil très répandu. Il est constitué de deux parties :

  • Le corps, à savoir un moteur, placé sur roulettes. C’est notamment dans cette partie de l’aspirateur que sont récupérées les saletés. 
  • La brosse, reliée au moteur par un flexible, c’est par cet élément que l’aspiration des poussières s’établit.

L’aspirateur traîneau se distingue en deux modes de récupération :

  • L’aspirateur avec sac qui récupère les poussières dans un sac en papier à usage unique. Si cette méthode paraît dépassée avec le besoin de remplacer régulièrement le sac, elle reste la plus adaptée aux personnes allergiques, car le sac assure une couche supplémentaire de filtration. C’est encore le moyen de récupération le plus courant sur les traîneaux.
  • L’aspirateur sans sac où les saletés sont récoltées dans un bac en plastique. Il convient de le vider régulièrement et de le nettoyer ainsi que ses filtres pour une hygiène parfaite et une puissance d’aspiration optimale.  

On retrouve des avantages et des inconvénients à l’utilisation d’aspirateurs traîneaux.

  • Les avantages :
    • la puissance d’aspiration
    • l’autonomie illimitée
  • Les inconvénients :
    • le poids de l’appareil
    • la maniabilité
    • le rangement encombrant
    • le câble électrique qui peut être gênant

L’aspirateur balai

On appréciera l’aspirateur balai dans les habitations à étage pour une maniabilité optimale. 

Il est possible de distinguer deux formats d’aspirateur balai :

  • Le format traditionnel dont le moteur est placé en partie basse, proche de la brosse. C’est un appareil assez gros mais facilement maniable.
  • Le format stick, plus moderne et très apprécié. Le moteur est la partie tenue en main, équipé de la gâchette pour déclencher l’aspiration. La brosse est reliée par un tube qui peut être déclipsé pour bénéficier d’un format aspirateur à main. 

Depuis quelques années, l’aspirateur balai a tendance à remplacer le modèle à traîneau. Pour cause, ses nombreux avantages qui font de lui un allié imparable pour le ménage :

  • le poids de l’appareil
  • l’absence de câble électrique sur la plupart des aspirateurs de ce format
  • la maniabilité qui est permise par la taille, le poids et le fonctionnement à batterie
  • le rayon d’action illimité 
  • la bonne puissance moteur
  • la polyvalence : l’aspirateur balai peut être utilisé comme modèle à main selon le format de l’appareil

L’inconvénient de l’aspirateur balai reste son autonomie, limitée, dès lors que son fonctionnement se base sur une batterie. Le rechargement pourra toutefois se faire sur base afin de disposer d’une charge toujours complète.

On peut aussi noter la faible contenance de son réservoir à poussières qui demandera plus d’entretien. 

L’aspirateur robot 

L’aspirateur robot est autonome, il aspire les sols au gré de vos besoins. 

Si les modèles les plus haut de gamme et perfectionnés auront la capacité de remplacer les autres moyens d’aspiration traditionnels, les aspirateurs robots se voient souvent encore comme une solution d’appoint pour l’entretien quotidien. Il est particulièrement adapté en présence d’animaux pour aspirer les poils chaque jour, et beaucoup d’aspirateurs robots disposent même d’une fonction permettant de nettoyer les sols à l’eau en plus de l’aspirateur classique. 

L’inconvénient du robot est sa difficulté à aspirer les angles de pièces.

Les modes de déplacement des aspirateurs robots peuvent être différents d’un modèle à l’autre :

  • Le déplacement aléatoire est la technologie la plus basique utilisée. Le robot est équipé de capteurs afin d’éviter les zones dangereuses comme le vide mais aussi les obstacles tels que les pieds de tables ou de chaises. L’aspirateur est néanmoins aveugle et se déplace de manière totalement aléatoire. Le risque est donc de passer plusieurs fois sur la même zone. 
  • Le déplacement optimisé est très intelligent. Le robot est équipé d’une série de capteurs, de lasers, de scanners et parfois même de caméras. Le but est de cartographier les lieux. Ces modèles sont connectés au Wifi. La cartographie est disponible sur smartphone. Le robot se déplace stratégiquement et ne passe pas deux fois au même endroit. L’autonomie est optimale et la surface couverte plus vaste. 

Sur les modèles intelligents, connectés et cartographiés, il sera possible de :

  • délimiter des zones de passage prioritaires mais aussi d’interdire au robot certains espaces
  • programmer des plages horaires
  • lancer l’aspiration à distance
  • suivre les cycles grâce aux applications.

Il faut noter que l’aspirateur robot haut-de-gamme retourne automatiquement à sa station de charge lorsque sa batterie est épuisée. Nul besoin de contrôler son niveau de batterie, il le fait tout seul. Voici les meilleurs aspirateurs robots :

Ecovacs DEEBOT PRO 930 Roborock S6 MAX V Lefant M571
Ecovacs DEEBOT PRO 930 Roborock S6 MAX V Lefant M571
1 950,00  € 670,17  € 215,99  €
La meilleure capacité de lavage Le meilleur aspirateur robot Le meilleur aspirateur robot pour petit budget

L’aspirateur à main

Quand on parle d’aspirateur à main, on parle plutôt d’aspirateur d’appoint. De petite taille mais aussi peu puissant, il aide à ramasser des petits tas de poussières, des miettes ou s’utilise sur les tissus d’ameublement. 

Il ne permet pas de réaliser un ménage complet. Il est cependant utile pour les petites tâches quotidiennes.

Cet aspirateur reste à disposition grâce à sa station murale, souvent fournie lors de l’achat. 

L’achat d’un aspirateur à main n’est pas le plus adapté lorsque l’on possède déjà un modèle balai, capable de se transformer en petit aspirateur très maniable. 

L’aspirateur à eau et poussière

Très polyvalent, l’aspirateur à eau et à poussières dispose d’une cuve de récupération. Complètement étanche, il est aussi à l’aise avec le nettoyage classique qu’avec l’eau lors d’une inondation, d’une fuite de machine à laver ou toute autre situation délicate nécessitant d’assécher un sol. Généralement, l’arrêt est automatique lorsque l’aspirateur est plein.

Il reste encombrant avec des cuves de grande taille et donc, très peu maniable

Le choix selon le sol

Si en général, les aspirateurs peuvent aspirer sur tous les types de sols, certains sont plus ou moins adaptés aux natures des revêtements.

On retrouve :

  • Les sols durs comme le carrelage ou les sols bétons. Il s’agit du type de sol compatible avec l’intégralité des aspirateurs. Une brosse classique, passive sera suffisante pour l’aspiration bien que les brosses actives, motorisées permettent une meilleure action de nettoyage en décollant les saletés. 
  • Les parquets, qu’ils soient stratifiés ou massifs, demandent une brosse particulière. Elles se caractérisent par des poils longs et relativement doux. Ces brosses prennent soin du sol en bois en évitant les rayures. Un aspirateur standard suffit.  
  • Les sols pvc, surtout en rouleau, ou les linoléums demandent une aspiration moins puissante, surtout lorsque le revêtement n’est pas collé. Une aspiration trop puissante fera un effet ventouse, inconfortable à l’usage. Un variateur de puissance devra être disponible sur l’aspirateur. Côté brosse, la motorisée et l’universelle seront compatibles. Sur les plus traditionnelles, la position haute permet d’éviter cet effet ventouse. 
  • Les moquettes et les tapis sont les sols les plus compliqués à nettoyer. La puissance doit être suffisante pour aspirer l’ensemble des saletés présentes dans la fibre de la moquette. Les brosses rotatives ne sont pas les plus adaptées à ces sols ; elles présentent un risque de bourrage. Ici, une brosse universelle, en position basse (sans les poils), sera la plus adaptée pour aspirer en profondeur. Certains aspirateurs robots détectent les tapis pour accroître la puissance d’aspiration automatiquement. 

La puissance

Il est important de choisir un aspirateur en fonction de sa puissance. Plus la puissance est élevée et plus l’aspirateur dispose des capacités pour une aspiration de qualité. La puissance d’un aspirateur s’exprime de deux manières :

  • En Watts pour les aspirateurs branchés sur secteurs
  • En Volts qui est la tension pour les aspirateurs à batterie comme les balais ou les robots

Il est important de choisir un aspirateur assez puissant pour profiter d’une aspiration suffisante sur tous les types de sols. Nous recommandons ainsi un minimum de :

  • 400 W
  • 15 V

Si vos sols sont recouverts de moquettes sur une très grande surface, il est important de choisir une puissance parmi les plus hautes, à savoir 800 à 900 W qui est la limite imposée par l’Union Européenne. 

L’efficacité de l’aspirateur

Selon la gamme de l’aspirateur, la puissance en watts, n’est pas représentative de ses performances et de son efficacité. 

Un aspirateur bas de gamme de 500 W pourra consommer plus d’électricité qu’un modèle 500 W de dernière génération. 

La puissance utile

Elle donne une information globale de la puissance. Il s’agit de la donnée exprimée en watts. Elle concerne l’énergie électrique convertie en puissance d’aspiration grâce au moteur de l’appareil.

La dépression

Exprimée en Kilo pascal, elle détermine les capacités de l’aspiration d’un appareil, sa force d’aspiration. C’est une donnée de moins en moins fournie par les fabricants mais très utile pour connaître les performances de l’aspirateur pour décoller les poussières. Il faudra opter pour des données de 30 kPa environ.

La dépression est une donnée importante en présence de moquettes où la dépression devrait être plus élevée. 

Le débit

Le débit d’air est utile en présence de sols durs. Il présente aussi la capacité d’aspiration d’un aspirateur en proposant une mesure du volume d’air aspiré en fonction du temps. Il peut être affiché en L/s ou dm³/s.

Le débit d’air minimal à choisir peut différer en fonction du type de récupération :

  • de 40 à 55 L/s pour les aspirateurs à sac
  • de 20 à 30 L /s pour les sans sac

L’étiquette énergétique

L’Union Européenne oblige les fabricants d’aspirateurs comme de nombreux autres électroménagers, de dresser une étiquette énergétique sur chaque appareil proposé à la vente.

Cette étiquette rassemble plusieurs informations :

  • l’efficacité énergétique, classée de A à G, plus la note s’approche de A et plus l’aspirateur dispose d’une bonne qualité d’aspiration ainsi qu’une faible consommation électrique
  • le niveau sonore
  • la consommation électrique annuelle, en fonction d’une utilisation classique
  • la performance moquette qui doit être d’au moins 70 % afin de bénéficier d’un appareil efficace
  • la performance sols durs qui se doit d’être d’au moins 95 %
  • le niveau de filtration noté de A à G ; une préférence est accordée aux filtres Hepa, critère de choix pour les personnes sensibles et / ou allergiques aux poussières et particules

L’étiquette énergétique n’est pas accessoire. Elle aide réellement à orienter le choix lors de l’achat

La surface à nettoyer

Que vous soyez en petit appartement ou en grande maison, de plain-pied ou à étage, le choix de l’aspirateur qui vous convient ne sera pas le même :

  • En plain-pied de grande taille :
    • l’aspirateur robot peut être une bonne solution. Il ne rencontrera pas de vide et pourra se charger du nettoyage de toute la surface, à condition de choisir une autonomie suffisante
    • le traîneau dispose d’une autonomie illimitée et d’un grand réservoir, il est l’allié idéal pour ce genre d’habitation
  • En plain-pied de petite taille :
    • l’aspirateur robot
    • l’aspirateur balai, adapté en termes d’autonomie
  • Avec des étages :
    • l’aspirateur balai est recommandé pour sa facilité de transport
    • le traîneau mais en disposant d’un appareil à chaque étage pour ne pas à avoir à le transporter dans les escaliers

Choisir une filtration de qualité

La filtration d’un aspirateur est importante. Elle permet de retenir les poussières les plus fines, les poils d’animaux, les pollens ou encore les acariens pour les filtres les plus haut de gamme.

Quelques notions sont à retenir :

  • Les aspirateurs disposent de plusieurs couches de filtration :
    • un filtre pré moteur pour éviter les gros débris de pénétrer dans les pièces principales de l’appareil
    • un filtre après moteur pour la retenue des particules fines
  • Les aspirateurs avec sac disposent d’une couche supplémentaire de filtration : le sac lui même
  • Les aspirateurs cycloniques disposent aussi d’un filtre supplémentaire, qui retient les plus grosses particules.

On remarque généralement l’appellation filtre Hepa. Cet équipement signifie High Efficiency Particulate Air, en français, filtre à haute performance. Il s’agit des filtres après moteur qui retiennent le maximum de particules fines, voire très fines. On optera systématiquement pour une filtration Hepa dès lors que l’utilisateur est allergique ou asthmatique

Le poids et la maniabilité

La maniabilité d’un aspirateur n’est pas un critère négligeable. Le confort d’utilisation de l’appareil repose directement sur le poids et la maniabilité. 

Pas de secret, l’aspirateur balai est le modèle le plus maniable pour cause :

  • Il n’est pas équipé de câble électrique
  • Les mouvements sont libres
  • Le geste est fluide
  • Le poids est généralement léger
  • Les brosses équipées de roulettes assurent une bonne manipulation. Ces dernières disposent aussi, pour la plupart, d’un axe qui assure un pivotage de la brosse pour atteindre tous les recoinsLe traîneau est quant à lui plus lourd et plus encombrant. Il faut tirer le bloc moteur sans emmêler le câble. Ce dernier est plus ou moins long mais implique un rayon d’action limité à sa taille. En fonction de ses roues, le traîneau pourra être plus maniable et plus fluide. Les roues 360° sont à privilégier. 

La disposition des commandes est aussi un critère de maniabilité. Les aspirateurs balai proposent les commandes sur le bloc moteur. Les formats stick sont donc plus confortables à utiliser. Les traîneaux ont généralement leurs commandes sur leur bloc également, impliquant de se baisser pour régler la puissance ou l’allumage de l’appareil. On retrouve toutefois des modèles équipés des commandes sur le manche, lui-même ergonomique avec une poignée pour la prise en main.

Le poids de l’aspirateur est important lorsque vous disposez d’une grande maison ou bien d’étages. Il sera plus facile d’emmener un aspirateur léger, monobloc et compact comme le balai à l’étage plutôt qu’un traîneau, encombrant et en deux parties dont le poids avoisine souvent les 9 kg. 

L’aspirateur robot reste la solution la plus simple pour l’entretien des sols.

Les accessoires

En général, un aspirateur est fourni avec plusieurs accessoires. Ils aident à apporter de la polyvalence à l’aspirateur mais aussi un certain confort d’utilisation.

Les aspirateurs premiers prix sont fournis avec les accessoires de base :

  • Un suceur long
  • Une brosse universelle à double position
  • Une brossette pour tissus

Les aspirateurs plus haut de gamme sont plus complets. On retrouvera ainsi :

  • Une brosse motorisée, équipée d’un rouleau qui tourne apportant ainsi plus d’efficacité au nettoyage grâce à l’action mécanique qui vient décoller les saletés en profondeur. La brosse peut aussi être éclairée par des Leds.
  • Une brosse à parquet avec des poils longs et doux
  • Des petits accessoires d’aspiration comme des suceurs flexibles, des brossettes fines…
  • Une station de charge pour les aspirateurs balais ou robot

Certaines marques comme Dyson ou Rowenta proposent aussi des accessoires en supplément qu’il faudra acheter en plus de l’aspirateur. Ces accessoires permettent notamment de remplacer ceux fournis que vous pouvez casser mais aussi compléter votre appareil et le rendre encore plus polyvalent.

Le niveau sonore

L’aspirateur est un électroménager bruyant. Il peut vite devenir fatiguant d’utiliser un appareil au niveau sonore trop élevé.

Une fois encore, le niveau sonore est en accord avec le prix d’achat de l’appareil. On note donc un rapport entre les aspirateurs premiers prix et les hauts niveaux de décibels et inversement. On retrouve des aspirateurs dont le niveau sonore s’échelonne de 60 à 85 dB dont la plupart tourne autour des 75 à 80 dB. Les aspirateurs silencieux sont donc les modèles qui se situent dans la fourchette basse, à savoir, inférieurs à 70 dB. Au-delà de 80 dB, on dira de l’aspirateur qu’il est bruyant. 

Il faut noter que certains aspirateurs dit silencieux ne le sont qu’en puissance minimale. L’intérêt est donc de connaître le niveau sonore à la puissance max.

De même, il est important de rappeler la notion de calcul des décibels. Il s’agit d’un logarithme. La variation de quelques décibels implique une grande différence de niveau sonore :

  • 3 dB d’écart revient à doubler l’intensité sonore perçue
  • 10 dB revient à multiplier par 10 cette intensité

Chaque décibel a son importance dans le choix d’un aspirateur. Il ne faut donc pas négliger ces données, surtout si le bruit de l’aspirateur est un critère important de sélection selon vous. 

Choisir un aspirateur compatible avec les animaux

Lorsque vous possédez des animaux de compagnie, il est important de choisir un aspirateur compatible avec leur présence. En effet, les animaux sont relativement salissants entre les allers retours vers l’extérieur ainsi que la perte de leurs poils

Plusieurs points de vigilance sont donc à prendre en considération :

  • Une puissance d’aspiration suffisante. Il convient de choisir un aspirateur d’au moins 600 W ou 20 V pour les modèles à batterie.
  • L’aspirateur robot peut être choisi, il lui faudra une puissance confortable, une bonne autonomie, mais aussi une navigation par cartographie permettant ensuite de délimiter certaines zones où il ne pourra pas aller. Cette option est pratique pour éviter les espaces des animaux. La détection d’obstacle sera aussi de bonne qualité pour éviter d’entrer en collision avec les éventuels animaux présents librement dans la pièce. 
  • Les aspirateurs à sac sont pratiques avec les animaux. Le vidage est hygiénique puisque l’utilisateur n’est jamais en contact avec les poussières et les poils qui sont des éléments très volatiles. 
  • La brosse autonettoyante sera le dernier point à vérifier avant l’achat de votre aspirateur pour animaux. Les brosses motorisées sont composées d’un rouleau qui tourne. Les poils peuvent facilement s’emmêler et provoquer un bourrage empêchant la rotation et donc, le bon fonctionnement de l’aspirateur. Certaines brosses sont conçues dans un matériau spécial qui laisse les poils glisser parfaitement évitant l’accumulation et les nœuds. 
  • Le bruit peut effrayer vos boules de poils, notamment le chat !

Nous avons sélectionné les meilleurs aspirateurs pour poils d’animaux et les meilleurs aspirateurs robots si vous possédez des animaux :

Bosch Serie 2 BGS05X240 Rowenta Animal Care Pro RO6883EA Bissel SmartClean Pet 2228N EZIclean Power Animal
Bosch Serie 2 BGS05X240 Rowenta Animal Care Pro RO6883EA Bissel SmartClean Pet 2228N EZIclean Power Animal
116,22  € - 238,02  € 193,00  €
Le meilleur pour petit budget Idéal pour un usage intensif Le plus puissant Le plus silencieux

Nos autres guides sur les aspirateurs

    Meilleures aspirateurs par marque :