13 solutions pour améliorer l’isolation phonique d’une fenêtre

Parfois, une mauvaise isolation phonique des fenêtres peut vite devenir difficilement vivable et supportable. Ceci est tout particulièrement vrai en ville avec toutes les pollutions sonores urbaines. Pour ce faire, il existe des solutions pour améliorer cette isolation acoustique et donc, améliorer votre confort quotidien. Voici ce qu’il vous faut savoir à ce sujet !

Réalisation d’un diagnostic acoustique

Avant toute chose, il est important de déterminer la provenance du bruit, car cela permet d’opter pour la solution adéquate afin d’améliorer l’isolation phonique de la fenêtre. Ainsi, au sein de votre logement, il vous est possible d’entendre un certain nombre de bruits.

Ces derniers peuvent provenir de diverses sources telles que :

  • les bruits d’impacts ou d’équipements : machine à laver du voisin, travaux dans la rue, ascenseur…
  • les bruits de voisinage : résonance des pas
  • les bruits dits “aériens” comme les bruits de circulation ou encore les bruits de voix

Il est aussi possible de mesurer l’intensité des bruits. Pour cela, il existe des techniciens spécialisés, à savoir un acousticien. Ce dernier réalisera un diagnostic. Le rôle de cette analyse est de déterminer le confort acoustique au sein de l’habitation. Une fois cette étude achevée, le logement obtient une étiquette graduée de A à D, A étant pour une habitation avec un confort phonique optimal.

Il faut compter un budget compris entre 200 et 400 € pour faire réaliser cet audit. 

Calfeutrer une fenêtre à simple vitrage

Le boudin de fenêtre pour compléter le calfeutrage
Le boudin de fenêtre pour compléter le calfeutrage

Il est reconnu que les performances, tant sur le plan thermique que phonique d’une fenêtre à simple vitrage sont nettement inférieures aux modèles double, voire triple vitrage qu’il est possible de trouver sur le marché.

Toutefois, si vous ne possédez pas les moyens d’effectuer une rénovation de vos fenêtres simple vitrage ou tout simplement parce que vous vous êtes locataire d’un logement avec de tels vitrages, il existe des solutions pour tenter d’améliorer l’isolation phonique des fenêtres. Cette solution peut aussi être nécessaire si vous avez une fenêtre double-vitrage, dont le joint commence à être vieux.

Le calfeutrage de vos fenêtres est la première d’entre elles. Cela consiste à contrôler l’état des menuiseries et détecter d’éventuelles entrées d’air. Ces dernières sont donc propices à une mauvaise isolation thermique en faisant entrer la chaleur ou l’air frais, mais aussi, par la même occasion, les divers bruits extérieurs qui peuvent ainsi venir polluer votre environnement intérieur.

Pour cela, il vous est possible d’appliquer :

  • de la mousse expansée : se matérialisant sous la forme d’une bombe aérosol, cette mousse s’applique sur le pourtour de la fenêtre afin de venir combler les interstices d’air.
  • des joints isolants : ils prennent souvent la forme de bandes adhésives en mousse ou en caoutchouc. Ils se mettent en place au sein même de l’encadrement de la fenêtre. Le rôle est double : améliorer l’isolation thermique et phonique. C’est une solution qui peut également être employée sur des menuiseries vieillissantes double vitrage et ce, qu’elles soient en bois, en PVC ou encore en aluminium. 
  • N’hésitez pas à surveiller la présence d’éventuels trous à l’intérieur ou à l’extérieur de la fenêtre, source d’entrée d’air et de bruits.

Installation d’un survitrage 

Pose d’un survitrage

Une autre solution peut permettre une nette amélioration de l’isolation acoustique d’une fenêtre. Cette dernière consiste à venir appliquer un survitrage sur la fenêtre en question. Cette solution est compatible avec le simple vitrage mais également le double vitrage. Il est aussi possible de trouver des survitrages en bois, PVC et même en aluminium pour s’intégrer à la perfection avec le modèle déjà existant.

Cette méthode est relativement simple à mettre en œuvre. Un vitrage vient alors se superposer sur celui qui est initialement présent. Il existe principalement 3 formes de survitrage qui sont les suivantes :

  • le survitrage fixe : un interstice d’air de 6 mm environ est laissé entre les 2 vitrages. Le nouveau vitrage installé n’est pas mobile.
  • le survitrage ouvrant : le nouveau vitrage prend place sur un support indépendant de la fenêtre mais fixé sur cette dernière. Cette solution permet alors de pouvoir accéder à la fenêtre d’origine, ce qui est fort pratique lorsqu’il faut nettoyer les vitres !
  • le survitrage démontable : il recouvre l’intégralité de la fenêtre et prend place sur le battant de cette dernière. Il est dit “démontable” car il est possible de le retirer en cas de besoin.

La mise en place de stores

Fenêtre avec store
Fenêtre avec store

Installer des stores dans votre logement peut permettre une réduction des bruits extérieurs. C’est une action simple à mettre en œuvre et relativement peu coûteuse. Cependant, cette solution n’offrira pas une diminution maximale des nuisances sonores mais améliorera quelque peu votre confort. De plus, ce store peut offrir une régulation de l’apport de lumière mais sera également un élément décoratif de votre intérieur qui habillera la pièce.

L’idéal est de choisir un store assez épais car il absorbera mieux les bruits. Des stores acoustiques existent et sont encore plus efficaces. Ceci s’explique notamment par la qualité du tissu permettant la fabrication de ce store. A noter qu’il existe des stores extérieurs en plus de stores intérieurs, ou que vous pouvez installer des volets roulants en plus.

L’installation de rideaux acoustiques

Rideau phonique en velours
Rideau phonique en velours

L’installation de rideaux acoustiques occultants se révèle être aussi une solution peu coûteuse pour améliorer l’isolation phonique d’une fenêtre. Disponibles en toutes tailles, couleurs et formats, ces rideaux ne seront pas LA solution miracle mais pourront tout de même vous aider à diminuer l’écho qu’il peut y avoir dans la pièce.

De plus, tout comme les stores, les rideaux acoustiques permettront d’apporter une touche décorative à votre intérieur. Il existe des rideaux acoustiques très performants, si vous décidez d’y mettre le prix, qui vous coûteront + de 200 €, et pesant environ 10 kgs, coûtant + de 200 euros et nécessitant la présence d’un mur en bon état ou porteur pour pouvoir les porter.

Par ailleurs, il est possible d’installer plusieurs rideaux pour maximiser l’impact.

Bien régler ses fenêtres 

Si vos fenêtres commencent à se faire vieillissantes, il n’est pas rare de devoir les régler à nouveau afin de renforcer la bonne étanchéité de ces dernières et limiter l’entrée d’air ou encore de bruits extérieurs.

Il est vrai qu’au bout de plusieurs années, les menuiseries travaillent, et ce, même pour les modèles les plus hauts de gamme. En effet, il est courant d’observer un jeu entre le dormant et l’ouvrant. Un simple réglage peut vous permettre de retrouver votre confort tant sur le plan thermique que phonique.

Voici ce qu’il vous est possible de faire :

  • Si l’ouverture/ la fermeture de la fenêtre est plus difficile, il faudra contrôler le réglage des vantaux et les ajuster au besoin.
  • Si la difficulté est plutôt observée dans la poignée de la fenêtre, il faudra alors se concentrer sur le réglage de la compression. Il faudra donc augmenter ou diminuer la compression de l’ouvrant sur le dormant. Cela se fera par le biais du tenon à tête de champignon qu’il vous est possible de trouver sur la tranche intérieure de votre fenêtre. En serrant, dans le sens horaire donc, vous augmenterez la pression. A l’inverse, dans le sens anti horaire, vous diminuerez la pression exercée.  

Installer une grille de ventilation acoustique

Grille d'isolation acoustique
Grille d’isolation acoustique

Si vos fenêtres disposent de grilles de ventilation, il pourra être judicieux d’effectuer leur remplacement et d’opter pour des grilles de ventilation isolantes.

Les grilles classiques permettent une aération du logement. La grille de ventilation acoustique dispose de la même fonction à la différence que cette dernière stoppe les bruits provenant de l’extérieur. Elle a pour rôle de stopper les ponts acoustiques pouvant avoir lieu par cette ouverture. Toutefois, il faut savoir que ce type de grille est nettement moins esthétique que les grilles classiques, car le format est plus imposant et donc plus visible.

Installer un film adhésif phonique

Quel que soit le type de vitrage, si vous observez une mauvaise isolation phonique de ce dernier, il existe une solution simple et peu coûteuse qui consiste en la mise en place d’un film adhésif aux fonctions isolantes. Une amélioration à la fois phonique et thermique pourra être observée. 

La pose de ce film de survitrage est simple et accessible à tous. Il existe certains modèles avec des motifs ou plus opaques. Cela pourra apporter une touche esthétique à votre aménagement intérieur mais aussi limiter le vis-à-vis éventuel avec vos voisins ! Lors de votre achat de film isolant de survitrage, il vous faudra vérifier son coefficient d’émissivité. C’est un critère important qui témoigne de l’efficacité du film en termes d’isolation.

Ainsi, plus l’émissivité est faible et meilleures seront les qualités isolantes du film adhésif. 

Choisir une fenêtre pour une bonne isolation acoustique selon son vitrage

Afin de bien choisir votre vitrage et votre menuiserie selon vos besoins acoustiques notamment, sachez qu’il existe plusieurs critères à prendre en considération. Le vitrage sera l’un d’entre eux. Si vous résidez dans un environnement fortement pollué par les nuisances sonores de l’environnement extérieur, ce choix sera crucial pour votre bien être.

Voici un aperçu des possibilités qui s’offrent donc à vous : 

  • le double vitrage standard 4/16/4 : un double vitrage classique peut suffire si vos fenêtres sont en simple vitrage et que vous vous trouvez dans un environnement relativement calme. Ce vitrage est constitué d’une vitre extérieure de 4 mm d’épaisseur, d’une lame de gaz d’une épaisseur de 16 mm et d’une vitre intérieure de 4 mm d’épaisseur. 
  • le double vitrage asymétrique/ phonique : si vous disposez déjà de fenêtres double vitrage classique et que les pollutions sonores vous dérangent, il est possible de passer sur un double vitrage asymétrique, plus connu sous l’appellation de vitrage phonique. Son installation est fortement conseillée en zone urbaine. Sa composition diffère de la précédente version et permet un renforcement de l’isolation acoustique. On retrouve ainsi :
    • une vitre intérieure de 4 mm
    • une lame d’air ou de gaz de 10 mm
    • une vitre extérieure de 10 mm
  • le double vitrage en verre feuilleté : aussi connu sous le nom de double vitrage à isolation renforcée, il s’agit en réalité d’un vitrage asymétrique qui dispose d’un verre feuilleté et d’une lame, entre les vitrages intérieurs et extérieurs, équipée d’un film antibruit. C’est la composition de cette paroi qui offre des résultats exceptionnels sur le plan acoustique, avec une réduction des pollutions sonores de l’ordre de 4 dB. De plus, ce type de verre permet une sécurité maximale car, en cas de casse du vitrage, le verre n’explose pas mais les bouts de verre restent agglomérés entre eux, ce qui limite le risque de blessure. De plus, étant renforcé, il est plus compliqué à casser et retardera une éventuelle intrusion dans votre logement. Le rôle est donc triple.  
  • le triple vitrage : constitué de 3 vitres avec un espace d’air ou de gaz entre chacune d’entre elles, c’est un vitrage qui est très performant sur le plan thermique en comparaison à un double vitrage classique mais dont les capacités acoustiques ne sont pas meilleures que celles du double vitrage. Ainsi, disposer d’un verre supplémentaire n’a aucun impact sur la réduction des bruits extérieurs. De plus, c’est un vitrage très lourd. Il faudra donc que la structure puisse supporter ce poids.

Opter pour un vitrage équipé du label Acotherm

Un label a été mis en place par les professionnels. Il s’agit du label Acotherm. Ce dernier permet de classer les fenêtres (vitrage + menuiseries) selon l’échelle qui suit :

Classification

Impact au niveau sonore

Environnement recommandé

Classe AC1

Diminution du bruit de l’ordre de 26 à 28 dB

Tous types d’environnements

Classe AC2

Diminution du bruit de l’ordre de 31 à 33 dB

Environnement relativement bruyant

Classe AC2

Diminution du bruit de l’ordre de 34 à 36 dB

Environnement bruyant

Classe AC4 

Diminution du bruit de l’ordre de 38 à 40 dB

Environnement très bruyant

Choisir un vitrage disposant de la certification Cekal

Le second point auquel être attentif est la présence de la certification Cekal. Cette norme permet alors de classifier les performances sur le plan phonique des vitrages.

Le tableau qui suit reprend les différentes classes qu’il est possible d’observer sur les menuiseries.

Classification

Impact au niveau sonore

Environnement recommandé

AR1

Diminution du bruit de l’ordre de 25 à 27 dB

Tous types d’environnements

AR2

Diminution du bruit de l’ordre de 28 à 29 dB

Proche d’une voie de passage

AR3

Diminution du bruit de l’ordre de 30 à 32 dB

Proche d’un axe relativement fréquenté

AR4

Diminution du bruit de l’ordre de 33 à 34 dB

Proche d’un axe très fréquenté

AR5

Diminution du bruit de l’ordre de 35 à 36 dB

Environnement bruyant

AR6

Diminution du bruit de l’ordre de 37 dB

Environnement très bruyant

Il faut savoir qu’une différence de 3 dB équivaut à doubler l’intensité sonore perçue. De la même façon, cette intensité se verra multipliée par 10 avec une différence constatée de 10 dB. 

Choisir sa fenêtre en fonction du matériau

Fenêtre en PVC avec volet roulant
Fenêtre en PVC avec volet roulant

L’amélioration de l’isolation phonique d’une fenêtre passe aussi par un choix minutieux du matériau qui la compose. En effet, la densité du châssis peut être un élément déterminant dans l’isolation acoustique d’une fenêtre. 

  • Il faut donc savoir que le bois sera un matériau fortement apprécié pour tenir ce rôle mais qu’il nécessitera un entretien particulier.
  • Les menuiseries en PVC offrent des qualités d’isolation acoustiques comme thermiques, relativement bonnes.
  • L’aluminium est très esthétique mais, selon sa qualité, il est possible d’observer des ponts thermiques. 

Choisir une fenêtre avec une grille de ventilation acoustique

En rénovation, il a précédemment été vu qu’il était possible de changer les grilles de ventilation. Au moment du choix de votre fenêtre, en complément d’un vitrage isolant phoniquement, il sera judicieux d’opter pour un modèle avec grille de ventilation isolante directement intégrée

Ainsi, l’isolation phonique de la fenêtre sera optimale en conjuguant ces méthodes.

Nos autres guides sur l’isolation

l’